Heat

Bam Adebayo a fermé des bouches : 31 points, 10 rebonds, 6 passes et 4 interceptions, magistral du début à la fin !

Bam Adebayo lors des deux premiers matchs ? 8 points et 6,5 rebonds de moyenne. Bam cette nuit ? Un monstre.

Source image : NBA League Pass

Pratiquement invisible offensivement lors des deux premiers matchs de la série face aux Celtics, Bam Adebayo était attendu au tournant lors du Game 3 à Boston. Sa réponse ? Une réponse calibre All-Star. Le pivot du Heat a été magistral de la première à la dernière minute pour redonner le lead à son équipe dans cette finale de conf’ ! 

On l’avait mis on the spot lors de la preview du Game 3 samedi soir, à croire qu’il est passé sur TrashTalk pour nous lire. Cette nuit, Bam Adebayo nous a rappelé l’énorme performance qu’il avait sortie dans la bulle il y a environ un an et demi, contre le même adversaire et au même stade de la compétition : 31 points, 10 rebonds, 6 caviars, 4 interceptions, 1 contre en 42 minutes, le tout à 15/22 au tir. Bonjour le match Triple XL ! Dès les premières secondes de la rencontre, on a senti que Bam n’était pas là pour faire de la figuration en attaque, contrairement aux deux premiers matchs de cette Finale de Conférence Est à Miami. Le coach du Heat Erik Spoelstra avait pris la responsabilité avant la rencontre d’impliquer plus souvent Adebayo offensivement, et ce dernier s’était juré de se montrer plus agressif surtout que le pivot de Boston Robert Williams III était forfait dans cette troisième manche. Résultat, le All-Star de Miami – véritablement au cœur de l’attaque floridienne dans le premier quart-temps – a fait très mal aux Celtics d’entrée à travers une agressivité qu’on aimerait voir plus souvent chez lui : duels remportés au poste, shoots mi-distance, pick-and-rolls, attaque du panier en semi-transition, bref la totale et ça a permis au Heat de prendre les commandes du match (39-18 pour Miami dans le premier quart !). En tout, lors des douze premières minutes, Bam a tenté sa chance à neuf reprises (pour 12 points), ce qui ne lui était jamais arrivé au cours de toute sa carrière NBA. Pas de doute, Adebayo avait fait de ce Game 3 une mission personnelle, bien conscient des nombreuses bouches qu’il devait fermer suite à son manque d’impact offensif sur le début de la série.

Bam Adebayo a donné le ton et il ne s’est jamais éteint, pour le plus grand bonheur d’une équipe de Miami qui a su conserver son avantage jusqu’au bout malgré la remontée verte et la blessure de Jimmy Butler, absent pendant l’intégralité de la deuxième mi-temps. Sans son leader et devant faire aussi avec un Tyler Herro clairement dans le dur à cause notamment d’un bobo à la cuisse, le Heat a pu compter sur l’activité de son pivot des deux côtés du terrain ainsi qu’au rebond, notamment dans les moments où le bateau floridien commençait à flancher sous la pression des vagues bostoniennes. Et comme un symbole, c’est encore Bam qui a mis le couvercle à un peu plus d’une minute de la fin avec ce dagger à la sirène des 24 pour donner six points d’avance à Miami après un immense 3-points de Max Strus. Pas de doute, c’était sa night. Et forcément, quand Bam Adebayo joue comme ça, la série n’est pas tout à fait la même. Série qui est désormais à nouveau dans les mains du Heat qui vient de récupérer l’avantage au score mais aussi l’avantage du terrain.

« Il fallait que je me bouge. Ces deux derniers matchs, mon équipe comptait sur moi et je n’ai pas répondu présent. Alors je me suis dit que je devais prendre mes responsabilités et me concentrer pour aider l’équipe à gagner. »

– Bam Adebayo après le match

Bam Adebayo était partout. Il avait enclenché l’attack mode, lui qui a enchaîné les initiatives offensives en pensant que rien ni personne ne pouvait l’arrêter. Et c’était le cas cette nuit. Derrière la perf de son pivot All-Star, Miami est allé chercher une énorme win avec les tripes après l’humiliation du Game 2, le genre de réponse qu’on attendait de la part des Floridiens. À Bam de confirmer dans deux jours !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top