Suns

Mikal Bridges foudroie les Pelicans : 31 points et 4 blocks à 12/17 au tir, à peine all-around ce monsieur

Mikal Bridges

La polyvalence en une image.

Source : NBA League Pass

Ce mardi, les Suns ont dominé les Pelicans d’une manière plutôt impressionnante quand on regarde la physionomie globale de la série. Symbole de cette victoire, Mikal Bridges nous a gratifié d’une soirée de malade, et fut des deux côtés du terrain, un cauchemar pour n’importe lequel de ses adversaire. Débrief.

Pour toutes les stats de ce match plutôt sympa, c’est par ici ! 

C’est toujours un bonheur quand une équipe peut compter des mecs qui gèrent offensivement et d’autres qui ont pour spécialité d’harceler l’adversaire en défense, au point de le dégoûter complet. Et bien vous prenez ces deux profils, vous les mélangez – un peu de levure pour que ça lève – et vous rajoutez une paire de chaussures jaune fluo. On obtient… le Mikal Bridges du Game 5 contre les Pelicans. Le garçon a été exceptionnel des deux côtés du terrain : 31 points, 5 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 4 blocks, le genre de ligne statistique qu’on retrouve à côté du mot « complet » dans n’importe quel dictionnaire digne de ce nom. Plus sérieusement, Mikal a été tout simplement essentiel au bon fonctionnement global des Suns, n’hésitant pas à user de ses tickets shoots en attaque. Il finit d’ailleurs à 12/17 au tir dont 4/4 de loin, une soirée XXL pour Monsieur Ponts. Mais même lorsqu’il score plus de 30 caisses, ses prouesses offensives restent « secondaires ». Il a une nouvelle fois illustré la réputation de poison défensif qu’il s’est bâti cette saison. Toujours en train de foutre le bordel dans l’attaque des Pelicans, Bridges aura empêché à quatre reprises l’envol du ballon, ce qui fait de lui – pour le moment – le meilleur contreur de ces Playoffs 2022. Et comme si ça ne suffisait pas, il y a aussi son côté fouine, parce qu’il n’y pas que Jose Alvarado qui à le droit de jouer les chapardeurs dans cette série. Bref, défense intense, attaque efficace, le bonhomme est grandement responsable du succès des siens dans la victoire du soir.

Et que ça fait du bien de voir des joueurs comme ça sérieux. Pas une seconde d’hésitation, un jeu spontané lorsqu’il s’agit d’attaquer : la lecture de la partition des Suns était ce soir parfaite pour Mikal, puisque rien n’a été forcé. Tous les shoots ont été pris dans les bons espaces et quand le jeu le demandait. D’où le très haut pourcentage. En défense, pas question de relâcher les efforts. Il faut conserver le matelas de dix points acquis en début de match. Que c’est bon, franchement, de voir évoluer ce type de profil dans une NBA qui ne compte que peu de joueurs capables de proposer des soirées aussi abouties des deux côtés du terrain. Phoenix a vraiment beaucoup de chance de posséder en ses rangs un joueur de la trempe de MB, puisqu’à l’image de cette nuit, il peut influer fortement sur l’issue d’un match à lui seul lorsqu’il est en grande forme. Une polyvalence aussi rare que recherchée. C’est aussi un bon signe pour les Suns, puisque la série est actuellement en train de tourner en leur faveur alors même que le D-Book est encore en convalescence. On a pu émettre des doutes quant à leur avenir proche dans ces Playoffs, mais des gars comme Mikal sont là pour nous montrer qu’il ne s’agissait que de suppositions infondées.

Bravo pour cette performance, Mikal ! Quelle leçon de basket donnée ce soir aux Pelicans, et quelle exemplarité montrée par l’homme à tout faire des Suns. On ne leur souhaite pas l’élimination car bazar, on prend un plaisir fou à regarder ce genre de bonhomme à l’œuvre.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top