Nuggets

Nikola Jokic a inauguré le club des 2000 points, 1000 rebonds et 500 passes en une saison : que dire de plus, à part trois lettres

Nikola Jokic 8 avril 2022

King of Numbers.

Source image : NBA League Pass

Quelle nuit ce fut à Denver, et à plus d’un titre. A plus d’un titre mais avec un homme au centre de toutes les attentions pour les Nuggets, comme chaque soir depuis le début de la saison. Cet homme c’est Nikola Jokic et il brise les barrières à la même vitesse qu’un cheval défoncé à la vodka dans un steeplechase.

C’était annoncé mais ce n’est pas pour autant que l’exploit est à relativiser. Cette nuit face à des Grizzlies au ralenti, Nikola Jokic est donc devenu le premier joueur de l’histoire à atteindre les barres de 2 000 points, 1 000 rebonds et 500 passes dans la même saison NBA, on parle de NBA car on rappelle que le dénommé Thibault Grandjean avait réalisé cet exploit en 1997 en DM3 du Lot-et-Garonne. Bref, revenons à nos moutons ou plutôt à notre mammouth, mammouth au sens propre du fait d’un physique de déménageur breton au bronzage de chantier, mammouth au sens figuré car avec Nikola Jokic les chiffres ne veulent décidément plus rien dire… Cette nuit ? Le Joker fut longtemps affublé d’un headband rouge après un coup involontaire reçu au crâne par Jaren Jackson Jr., et si on a pu remarquer dans un premier temps que le sang royal du Colorado coulait bien rouge, on a ensuite pu apprécier le flow intergalactique du pivot serbe, lequel nous offrait alors un merveilleux rappel de rouge entre ses pompes, ses collants et son bandeau. La bise à Cristina Cordula entre deux enregistrements des Grosses Têtes et on vous file donc en avant-première (pas du tout) des images trop choupi, images du MVP 2021 sortant sous les applauses d’une foule acquise à sa cause, exhortée par le coach Mike Malone à vociférer l’acronyme en trois lettres qui va le mieux à la superstar de Denver :

Grosse teuf dans les Rocheuses donc, pour fêter la qualification en Playoffs de Denver mais, ne tournons pas autour du pot de miel, pour fêter comme il se doit celui qui est en train de s’imposer comme le meilleur joueur de l’histoire de sa franchise. 27 points, 13,7 rebonds et 7,9 passes de moyenne cette saison pour Niko, ce club incroyable des 2K/1K/500 qu’il inaugure ce matin, et donc ces fameuses trois lettres qui semblent de moins en moins pouvoir lui échapper. Oui Joel Embiid a encore claqué un petit 30/10 des familles et tient la dragée haute à Jokic d’un point de vue statistique et bilan, oui Jojo a pour lui des skills défensifs plus référencés bien que la chose défensive soit incroyablement sous-cotée chez le Serbe, chiffres à l’appui, mais plus le tampax plus l’on se dit que la route du back-to-back se dégage pour le Joker, n’en déplaise aux fans des Sixers qui se consoleront avec… pas grand chose du coup, à moins que Doc Rivers ne nous concocte… pas grand chose du coup.

Nikola Jokic dans l’histoire, une fois de plus, avec ce record qui pourrait resté dans le marbre quelques temps, à moins qu’un espèce de maboule de type Luka Doncic ne se mette à grab les rebonds par quinzaine. Niko qui aura l’occasion de conclure en giga-beauté sa légendaire régulière face aux plots des Lakers dimanche soir, et quelque chose nous dit qu’un 45/15/15 pour faire péter le champagne ne serait pas du luxe. Chiche ? Grand fou va.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top