Thunder

Olivier Sarr finalement coupé par le Thunder : on marche sur la tête à OKC, voilà ce que ça fait d’être trop fort

Olivier Sarr 1er mars 2022

Une équipe qui aime gagner voudrait-elle d’Olivier Sarr ?

Source image : NBA League Pass

La franchise d’Oklahoma City a annoncé hier sa décision de couper le contrat de l’intérieur français Olivier Sarr. Le Thunder a signé le meneur Melvin Frazier Jr. pour la fin de la saison, il fallait libérer une place dans le roster, et c’est donc tombé sur notre malheureux Olive national.

Le Frenchie Olivier Sarr rendait des copies plus que propres depuis quelques semaines, et dès qu’un mec est trop fort avec le Thunder… on se méfie. Parce que gagner des matchs à OKC, d’abord on n’est pas habitué, et puis, surtout on n’aime pas ça. Le staff a donc décidé de ramener le meneur Melvin Frazier Jr. pour la fin de saison, MFJ qui sort d’une belle saison avec le Blue d’Oklahoma City, l’équipe de G League affiliée au Thunder. Sarr est donc éjecté du roster après un two-way contract signé en février dernier et, pourtant, le pivot français avait prouvé qu’il avait le niveau NBA lors de ses derniers matchs. Celui qui revient en tête en premier, ? Le carton face aux Suns évidemment. Le chamois niortais plantait ce soir-là 24 pions aux Suns, à 5/6 du parking, et sur ses cinq dernières rencontres sachez que le garçon tourne à quasiment 15 points à plus de 60% au tir et 7,4 rebonds en 30 minutes. Plutôt propre le petiot de 23 ans, mais ses performances récentes auront beaucoup aidé le Thunder, un peu trop du coup. Trois victoires sur les cinq derniers matchs pour OKC et il fallait vite retrouver la défaite, Olivier Sarr doit donc dire au revoir au Thunder. Un peu drastique comme décision.

Ce qu’il y a de positif dans cette histoire, c’est que les bonnes prestations d’Olivier Sarr ne sont probablement pas passées inaperçues dans la Ligue, et ça lui servira sans doute pour la suite. Le pivot français a montré un potentiel intéressant, il vient même de réaliser son premier double-double mardi dernier dans la victoire contre les Blazers, avec 10 points et 12 rebonds, et aussi chauvinement que franchement on ne voit pas comment son nom ne sortirait pas dans les discussions estivales des GM pour façonner les rosters de la saison prochaine grâce à son profil de pivot imposant dans la raquette, qui sait défendre et peut envoyer des bombes du parking, bref des qualités pleinement dans l’ère du temps de la NBA. Mettre une piécette sur le Frenchie pour la rentrée prochaine ne représenterait pas un risque énorme pour les franchises alors messieurs les GM, battez-vous pour arracher notre pépite nationale.

Il faudra donc, sans doute, attendre la saison prochaine pour revoir Olivier Sarr fouler un parquet de NBA. On va suivre de près les mouvements estivaux, et garder un œil sur le dossier du grand petit français de 23 ans. Parce qu’il mérite une nouvelle chance, non didiou.

Source Texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top