Timberwolves

Greg Monroe retourne chez les Wolves jusqu’à la fin de la saison : on ne l’avait pas vu venir, et l’idée n’est pas bête du tout

Greg Monroe

Greg Monroe, en voyage toute la saison, débarque à Minnesota pour jouer les Playoffs. Malin le gars.

Source image : Youtube

Greg Monroe est de retour dans le Minnesota. Le pivot de 31 ans a enchaîné les contrats de dix jours dans quatre franchises différentes cette saison, et il retrouve désormais les Wolves au moment où ils vont certainement en avoir le plus besoin.

Trois slips, un tee-shirt et une brosse à dents. Voilà à peu de choses près à quoi devait ressembler la valise de Greg Monroe cette saison. Après les Wolves, les Wizards, les Bucks et le Jazz, le baroudeur est de retour dans le Minnesota selon Shams Charania de The Athletic, avec une valise sûrement un peu plus chargée puisqu’il sera dans le roster jusqu’au terme de la saison. Jusqu’ici, il a enchaîné les contrats de dix jours personne ne souhaitait le garder plus longtemps. Greg n’a jamais affolé les compteurs lors de ses petites apparitions de la saison, mais il était cependant loin d’être ridicule. Quatre franchises, treize matchs joués, et une moyenne de 5,2 points, 4,7 rebonds et 1,3 passe décisive en 13,5 minutes sur le parquet. Pour un joueur utilisé en sortie de banc avec un temps de jeu limité, l’ami Greg a donc plutôt fait l’affaire malgré ses failles défensives et son manque de mobilité. Les Wolves ont ainsi décidé de miser sur lui et les qualités qui lui restent, au moment de rentrer dans les matchs les plus importants de la saison.

On le disait, l’équipe du Minnesota a devant elle une phase cruciale. Les Loups, septièmes, peuvent encore rêver d’accrocher la sixième place de l’Ouest directement qualificative pour les Playoffs. Cette position est pour l’instant occupée par les Nuggets qui possèdent deux victoires d’avance. Ça tombe bien, il reste justement deux matchs aux deux équipes et le tie breaker est en faveur de la bande à Karl-Anthony Towns. Le calcul est très simple. La troupe de Chris Finch doit gagner ses deux derniers matchs de la saison, et dans le même temps voir celle de Michael Malone perdre les siens. Nikola Jokic et ses potes vont affronter les Grizzlies et… les Lakers. Autrement dit, obtenir au moins une victoire sur deux ne relèvera pas de l’exploit (merci les Lakers). On imagine qu’à Minnesota, on a anticipé tout ça et on est prêts mentalement à accueillir les Clippers au Target Center pendant le play-in pour décrocher sa place en Playoffs. En cas de défaite, il faudra battre soit San Antonio, soit la Nouvelle-Orléans pour être le dernier qualifié. Vous nous direz, on n’en est pas encore là. Mais avec l’arrivée de Greg Monroe, les Loups préparent toutes ces éventualités, et au mieux ils seront très contents d’avoir obtenu un renfort dans la raquette pour démarrer directement les Playoffs. Le baroudeur arrive en tant que back-up supplémentaire de KAT aux côtés de Naz Reid. Greg va apporter sa présence au rebond ainsi que des qualités dans le jeu offensif, notamment dos au panier. Il ramène en plus dans ses bagages une grosse expérience NBA, puisqu’il a fait ses débuts dans la Ligue en 2010 avec les Pistons. Alors d’accord, on n’est pas en train de dire que les Wolves viennent de recruter Dirk Nowitzki, mais dans des matchs qui se jouent très souvent sur quelques détails, l’arrivée de Monroe peut s’avérer utile pour Minnesota.

Non, ce n’est pas une nouvelle qui va chambouler la Ligue. N’empêche qu’avec cette signature, le staff des Loups va pouvoir compter sur un soldat avec de l’expérience en NBA. Dans un moment aussi important pour la franchise, cela ne pourra faire que du bien.

Source Texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top