Suns

Les Suns en mode record de franchise : 63 victoires cette saison, encore trois matchs à jouer, c’est la fête dans l’Arizona !

Phoenix Suns

Les Suns de 2021-22 rentrent dans l’histoire du basket en Arizona, c’est la teuf !

Source : NBA League Pass

Dans le match de cette nuit entre Suns et Lakers, deux dynamiques opposées se rencontraient. Si les Lakers rentrent chez eux pleins de regrets car éliminés de la course au play-in, les locaux sont eux en mode maxi teuf et pour cause, Devin Booker et ses potes viennent d’écrire une nouvelle page de l’histoire du basket à Phoenix, avec 63 victoires sur une saison ! 

Pour les statistiques d’une soirée historique à Phoenix, c’est par ici !

Quelle soirée pleine de symbole pour les Soleils ! On pourrait presque qualifier ça de soirée parfaite : d’une part les gars de l’Arizona ont définitivement réduit à néant toute chance de qualification des Lakers pour le play-in, eux qui étaient parmi les favoris au titre en début de saison, et surtout de l’autre, ils effacent le record de 62 victoires en saison régulière que co-détenaient jusqu’ici l’équipe de 1992-93 menée par Charles Barkley, et les Suns run and gun du duo Steve Nash / Amar’e Stoudemire de 2004-05. Et il faudra désormais parler des Suns de Chris Paul, Devin Booker et Deandre Ayton lorsque l’on évoquera la meilleure régulière de l’histoire de Phoenix. Pour y parvenir ? Oh, une promenade de santé contre les Lakers. Match assez tranquille, ça bascule trois points derrière les visiteurs à la fin du premier quart (28-31), mais derrière le contrôle est pris et la seconde est même passée en milieu de troisième quart, creusant un écart d’une grosse dizaine de points dont Los Angeles ne se remettra pas. On salue d’ailleurs le beau récital de Devin Booker : 32 points, 7 rebonds, 4 passes, toujours sympa d’être performant lors d’une soirée historique. Ça finit sur un 121-110, mission remplie, plus qu’à fêter ça dignement.

Franchement, on aurait pu rentrer dans le détail tactico-technique de ce match, mais on préfère saluer le fantastique travail réalisé par Monty Williams et ses hommes cette saison. En matière de préparation physique pour commencer, les Soleils ont été préservés des grosses blessures qui peuvent foutre en l’air le travail d’une année entière. Il faut souligner également la détermination des joueurs. Échouer si près du but la saison passée, sur la dernière marche avant le bonheur d’une vie, ça aurait logiquement pu laisser des traces et créer des tensions, d’autant plus car beaucoup de gars sont très jeunes. Mais non, car le groupe est composé de bosseurs et encadré par un patron de la NBA, monsieur Chris Paul. Quand un mec comme ça l’ouvre, ça écoute et ça file droit. Devin a assuré comme leader, présent dans les grands matchs, et Monty Williams a su insuffler une vraie âme à tout ce joyeux groupe pour lui permettre de surpasser les attentes et aller chercher ce record qui grave dans le marbre le talent indéniable de tous ces gars.

Boum, une nouvelle page d’histoire vient de s’écrire à Phoenix, et c’est un vrai et beau symbole. Mais il ne doit pas faire oublier quel est le vrai objectif, un certain trophée qui s’obtient au mois de juin… Et à partir de la semaine prochaine, c’est une autre compétition qui commence, alors on fête, mais on se prépare surtout pour la suite !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top