Sixers

Joel Embiid s’est occupé des Pacers : 45 points et 13 rebonds pour le zozo, parce qu’il y a quelques trophées à aller chercher

Embiid

Soirée tranquille pour le bonhomme sur la photo.

Source : NBA League Pass

Une équipe qui est qualifiée en Playoffs contre une autre qui tombera le rideau dans quelques jours, ça donne quoi ? Un gros All-Star Game des familles début avril. Mixtape de réussite collective, EJoel mbiid dans ses classiques et Tyrese Maxey en mode tireur d’élite, ça régale. 

Pour les stats du match faites maison avec beaucoup d’amour, c’est par ici ! 

Dernier match à la maison de la saison pour Indiana, et quoi de mieux que de se prendre une bonne grosse branlée des familles pour clore une régulière ma foi pas folichonne. Heureusement, Lance Stephenson a honoré le public en envoyant des paniers bien smooth et, bien sûr, vu qu’on parle de Lance, les chorégraphies qui vont avec. C’est l’un des seuls motifs de consolation de cette soirée d’ailleurs, puisque les Sixers ont à peu près fait ce qu’ils voulaient cette nuit. Joel Embiid a encore posé une ligne de MVP, ça on s’en doutait, avec 45 points et 13 rebonds dont 30 de ses puntos avant la mi-temps. On notera aussi la magnifique performance de Tyrese Maxey qui claque pour sa part 30 points à 8/11 depuis le champ de maïs qui borde la salle, c’est qu’il veut donner du fil à retordre aux concurrents du MIP le bougre. Après, c’est toujours plus simple quand t’es pas défendu, bref, tout cela nous donne 82 points inscrits par Philly à la mi-temps, dont 49 dans le second quart, et on s’approche alors de la définition d’open bar.

Pourtant, Indiana va se refaire et même revenir à… quatre petits points de Jojo et ses potes, grâce à Tyrese Haliburton et Duane Washington Jr. notamment, comme quoi il est possible d’arriver à faire du positif dans le basket même en s’appelant Washington. Enfin, tout ça c’était peut-être parce que Joel était pas sur le terrain. Juste le temps de chercher un petit resto pour la fin du match et retour au charbon car le titre de meilleur scoreur va pas aller se gagner tout seul, même que DeAndre Jordan est du genre sympa et va chercher sa flagrant 2 pour permettre à Doc Rivers de faire ses rotations sans trop réfléchir, oh le pléonasme. Allez, 131-122 Philly, on ferme la boutique à Indiana et rendez-vous en septembre. Un beau moment offert aux fans puisque sachez que quand vous êtes abonnés depuis 37 ans chez les Pacers on vous invite en bord de terrain et on vous offre 500 balles à claquer chez le Buffalo Grill du coin. Et encore, on ne parle pas des fan cam où l’objectif est de dégainer sa carte de réduction chez Litrimarché, ni même de l’ultime cadeau de la franchise à ses plus fervents supporters, attention accrochez-vous : 30%, TRENTE POUR-CENT de réduction sur le t-shirt gris des Pacers, le genre de goodies que tu oublies au fond de ton armoire et que tu ressors pour aller poser une cloison chez ton pote Maxime qui vient de faire construire en banlieue de La Roche-sur-Yon. Non, ne les remerciez pas, c’est cadeau.

Eh, vraie soirée basket encore du côté de l’Indiana. Ça finit sur une performance où les locaux n’ont pas existé, la faute à un Joel Embiid beaucoup trop chaud pour espérer quoi que ce soit. Belle perf aussi de Tyrese Maxey et les Sixers continuent leur course effrénée pour la deuxième place de l’Est et, ah oui, n’oubliez pas, demain c’est prix cassé sur tous les épluche-kiwi pour les abonnés des Pacers, alors profitez-en.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top