Rockets

Enes Freedom coupé par les Rockets : Nenesse est sur le marché, qui veut d’un mec sympa en attaque mais claqué en défense ?

Enes Freedom 20 novembre 2021

Plus grosse implication défensive cette saison

Source image : Youtube

La semaine dernière, Enes Freedom avait été envoyé à Houston, dans le cadre d’un échange avec Daniel Theis. Coupé dans la foulée, le pivot aux qualités offensives certaines se retrouve sans équipe.

Tantôt adoré, tantôt détesté par les fans, Enes Freedom est un joueur au profil atypique. Doté d’un immense talent de scoreur au poste, le pivot n’en reste pas moins un piètre défenseur. Il y a quelques jours, à l’occasion de la trade deadline, Enes Freedom a été échangé aux Rockets par les Celtics afin de récupérer Daniel Theis. Quelques minutes après l’annonce de son trade, Adrian Wojnarowski d’ESPN a annoncé que l’intérieur était coupé par Houston. Avec l’explosion d’Alperen Sengun, le rookie qui cartonne pour sa première saison, le front office des Rockets a certainement considéré que l’ajout d’un intérieur au profil similaire allait freiner la progression du jeunot. Enes Freedom se retrouve donc agent libre et il pourra signer avec n’importe quelle équipe sauf avec les Celtics, puisque la réglementation NBA fait qu’une équipe ne peut pas resigner un joueur qu’elle vient de trader (sauf si le joueur est tradé une nouvelle fois puis cut, ce qui est donc impossible ici).

Cet été, Enes Freedom avait signé à Boston, où il avait déjà joué par le passé, pour un contrat de 2,64 millions de dollars la saison. Troisième, voire quatrième, à son poste dans la rotation d’Ime Udoka, le pivot n’est rentré sur le terrain que 29 fois cette année. En 11,7 minutes de temps de jeu, il tourne à 3,7 points, 4,6 rebonds à 52,6 % au tir. Si son talent en attaque et au rebond est indiscutable, c’est plutôt sa défense qui est régulièrement pointée du doigt. Pour faire simple, un lampadaire parait aussi menaçant pour un attaquant. Véritable passoire, il est impossible de confier à l’ami Enes la moindre responsabilité de ce côté du terrain. À Boston, il était devenu compliqué pour son coach de le mettre sur le terrain pour de longues séquences puisque l’adversaire savait exactement où attaquer pour profiter d’une brêche. Désormais agent libre, Enes Freedom va-t-il retrouver rapidement une équipe ? Telle est la question et selon un manager général anonyme, rien n’est moins sûr.

« Je ne sais pas si quelqu’un d’autre le signera. Peut-être pas. Je pense que d’un point de vue basket, c’est vraiment discutable. Je ne suis pas sûr que le reste [ses prises de position, ndlr] entrera en jeu. Je ne pense pas qu’il n’aura pas de travail à cause de ce qu’il a dit ou fait. Je pense qu’il est simplement incapable de défendre et le jeu change. Il donne l’impression d’être plus vieux que son âge. »

Faisant notamment référence à l’activisme très prononcé d’Enes Freedom, ce GM ne pense pas que ça lui fermera des portes, car son niveau actuel pourrait tout simplement ne pas lui en ouvrir. Du coup, question : Enes peut-il encore rebondir en NBA ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top