Bulls

DeMar DeRozan continue son carnage : 35 points à 14/22 face aux Wolves, cinquième trentaine de suite, ça ne rigole PAS DU TOUT

DeMar DeRozan 12 février 2022

DeMar DeRozan est littéralement inarrêtable en ce moment. Encore une perf énorme cette nuit face aux Wolves, et des Bulls toujours aussi solides !

Source image : NBA League Pass

On en parlait justement dans ces lignes pas plus tard qu’hier, DeMar DeRozan est dans une zone folle cette saison et plus particulièrement depuis dix jours. On avait connu le DMDR giga clutch autour du réveillon, le DMDR en mode All-Star depuis le mois d’octobre, mais en février le franchise player des Bulls est tout simplement Jordanesque et les Bulls continuent de squatter les très-hauts de la Conférence Est.

Les stats maison de la nouvelle mixtape du boutonneux c’est juste ici !

Chaque matin c’est la même. Depuis cinq matchs DeMar DeRozan n’est pas seulement un candidat MVP, il est tout bonnement injouable, et cette nuit c’est une nouvelle ligne qu’il a inscrit dans le livre de son incroyable saison. 35 points à 14/22 au tir et 7/7 aux lancers, 6 rebonds, 6 passes, 0 ballon perdu et 16 pions dans le dernier quart, face à des Wolves dans le match et qui étaient clairement venus au United Center pour faire le braquo de la nuit. Du Jordan parce que c’est le maillot des Bulls, du Kobe dans le footwork et la finition, du trashtalking pour Patrick Beverley en plein money time, bref un sans-faute, encore une fois, pour un homme qui est aujourd’hui à trois monstres près d’être le favori dans la course au trophée de MVP.

stats 12 février 2022

Gary Trent Jr. avait échoué face aux… Bulls dans sa tentative d’égaler le record de cinq matchs consécutifs à 30 points ou plus sous le maillot des Raptors, DeMar DeRozan a donc atteint cette barre cette nuit face à Minnesota, loin du record toutefois car on vous rappelle quand même dans quelle franchise évolue désormais DeMar, et on vous précise s’il le fallait que le seul autre joueur de l’histoire de la franchise à avoir réalisé cette perf a pour initiales MJ et qu’il l’a fait… 28 fois. Oups. 31, 45, 38, 36 et donc 35, à l’issue d’une fin de match dont IL aura décidé du scénario, histoire aussi de valider avec une victoire les grosses perfs individuelles de ces messieurs Nikola Vucevic (26/8/7 à 11/14 au tir), Ayo Crackito Dosunmu (14/4/10/3 à 6/7 au tir) ou encore du duo Javonte Green / Coby White, parfaits facteurs X et Y cette nuit. Pas de revenge game pour Zach LaVine, en dedans face à son ancienne franchise (12 points à 5/14 au tir) mais cette saison ces Bulls sont tels que rien ne se passe si l’un des leaders passe à côté, avantage de plus à mettre au crédit d’un Billy Donovan qui gère pour l’instant parfaitement les absences de Patrick Williams, Derrick Jones Jr., Alex Caruso, Lonzo Ball, Bill Wennington et Luc Longley.

Victoire 134-122, un bilan qui permet aux Taureaux de viser toujours plus la première place à l’Est, et ce à une semaine d’un All-Star Game qui mettra à l’honneur deux de leurs joueurs. Comment dis t-on la vie est belle dans l’Illinois ? Probablement life is good with DeMar, ou quelque chose comme ça.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top