Cavaliers

NBA MLK Day : Darius Garland et Cleveland tapent les Nets dans un pur match, ces Cavs-là grandissent à vue d’œil !

Quel match, et quelle victoire de la bande à Darius !

Source image : NBA League Pass

C’était l’une des affiches alléchantes de ce MLK Day 2022 : Cleveland versus Brooklyn. Et clairement, elle a tenu toutes ses promesses. Dans une rencontre serrée de bout en bout où se sont mêlés fun, show, intensité et suspense, les Cavaliers ont fini par prendre le dessus sur les Nets au terme d’un combat épique !

La petite box score qui va bien, c’est par ici

Difficile de faire plus symbolique comme image. Kyrie Irving au sol, Isaac Okoro qui part tout seul au panier, dunk pour faire passer le match de +3 à +5 dans les dernières secondes, game over ! C’est donc sur un ultime turnover des Nets que les Cavs ont définitivement écarté Brooklyn ce lundi, remportant ainsi une cinquième victoire de suite pour débarquer – au moins temporairement – dans le Top 4 de la Conférence Est grâce à un bilan global de 27 victoires pour 18 défaites, à égalité avec… Milwaukee. Une phrase qui semblait improbable il y a encore quelques mois mais qui est aujourd’hui on ne peut plus réelle au vu des performances de cette équipe de Cleveland ultra kiffante. « Kiffante », oui c’est véritablement le mot car on a clairement pris notre pied du côté de la Rocket Mortgage FieldHouse, presque aussi bruyante que lors des années LeBron et on n’exagère même pas. En même temps, comment ne pas s’enflammer quand on voit Darius Garland sortir une nouvelle masterclass pour justifier un peu plus son titre de joueur de la semaine, lui qui a été récompensé par la NBA alors qu’il faisait des misères à Brooklyn : 22 points, 6 rebonds, 12 caviars (6 TO certes), le tout à 10/19 au tir dont 2/5 de loin. Une performance qui résonne d’autant plus qu’il y avait deux des meilleurs arrières de la NBA en face, à savoir James Harden et Kyrie Irving. Garland et Uncle Drew ont même lâché un très gros duel à distance en mode Rucker Park, avec des mixtapes de un-contre-un qui nous rappellent à quel point le basket est avant tout un art.

Darius Garland est peut-être le nouveau visage du succès actuel des Cavs, mais c’est un véritable effort collectif qui a permis à Cleveland de prendre le dessus sur un poids lourd comme Brooklyn, même si on rappelle que Kevin Durant était absent. Derrière le jeune meneur, comment ne pas citer Isaac Okoro, auteur de 15 points mais qui s’est surtout chargé de défendre le plomb sur Kyrie dans le money time alors qu’Uncle Drew semblait chaud pour jouer un mauvais tour à son ancienne franchise. Okoro a d’ailleurs tellement bien défendu sur Irving que ce dernier est allé le féliciter après la rencontre, #respect. Comment ne pas citer Evan Mobley, toujours aussi précieux pour bloquer l’accès au cercle en compagnie de Jarrett Allen. Ces deux-là ont encore bien fait le taf, alors que Lauri Markkanen a planté un 3-points crucial à trois minutes de la fin avant de pousser James Harden à la faute sur la dernière possession de Brooklyn à -3. Bref, les Cavaliers ont fait les big plays qu’il fallait en profitant notamment de deux-trois largesses défensives de Brooklyn, tandis que les Nets n’ont pas vraiment fait preuve d’inspiration (coucou LaMarcus) dans le money time. Enfin, vous ajoutez à ça les différentes contributions du banc de Cleveland, de Kevin Love à Dylan Windler en passant par Cedi Osman et même le petit Brandon Goodwin, et vous obtenez une victoire XXL remportée avec les tripes.

Pur match, pure ambiance, mais surtout gros gros succès de Cleveland. Un succès qui prouve encore une fois que cette jeune équipe des Cavaliers est véritablement en train de grandir. Car c’est dans ce genre de match, face à un poids lourd de votre conférence et sur la grande scène du MLK Day, qu’on peut se tester. Et là, le test est réussi, avec brio en plus.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top