News NBA

NBA Trade Deadline – l’avis de la rédaction : et vous, quel transfert vous ferait rêver ?

Lâchez-vous, le Woj n’attend que ça !

Source image : YouTube

Nous sommes le 15 janvier et comme vous le savez, dans moins d’un mois, c’est la NBA Trade Deadline. Et qui dit NBA Trade Deadline dit NBA Trade Machine. Ça tombe bien, la rédac’ de TrashTalk a passé sa journée dessus pour monter les trades qu’elle aimerait bien voir d’ici au 10 février prochain. Let’s go !

Giovanni : Damian Lillard transféré aux Knicks !

Tant qu’à mettre un grand coup dans la fourmilière ? Autant y aller avec de l’élan. Prenez une franchise qui patauge, les Blazers, et un leader qui commence à trouver le temps long, Damian Lillard. Prenez une autre franchise qui déçoit depuis quelques semaines, les Knicks, mais qui reste un coin du globe assez prisé par les mecs qui aiment se regarder le nombril. Attention hein, on dit pas que Dame est du genre… bref. Les Knicks cherchent un meneur de jeu et tant qu’à faire allons taper dans le meilleur disponible, on lui met Ben McLemore dans le package parce qu’il est so Knicks et qu’il sera le troisième meilleur joueur de l’équipe, on lui rajoute aussi Tony Snell parce qu’il faut toujours un mec qui ne sert à rien dans le lot, et en face on envoie… tout  ce qu’on peut, parce que Lillard c’est quand même pas un SMICard. Déso Evan Fournier, pas déso Kemba, Taj Gibson part expliquer à Jusuf Nurkic ce que c’est que le professionnalisme, Quentin Grimes sert de caution jeunesse qui ne décollera jamais et le duo Damyean Dotson / Solomon Hill parce qu’il faut toujours des mecs qui… on s’est compris. 2/4000 sur l’échelle de la faisabilité mais ce trade a été imaginé par un mec qui a dormi dix heures depuis une semaine alors un peu d’indulgence merci.

trade 15 janvier 2022

Ben : Ben Simmons tradé aux Warriors !

Même si Daryl Morey a l’air résigné à patienter jusqu’à l’été, on n’est jamais à l’abri d’une dinguerie dans les dernières minutes de la trade deadline. Non seulement j’ai envie de revoir Ben Simmons distribuer ses passes magiques et défendre le plomb dans une nouvelle équipe pour prouver qu’on a un peu vite oublié de quoi il était capable, mais je veux aussi voir prime Joel Embiid mieux entouré en Playoffs. Pour cela, un trade avec les Warriors permettrait de redistribuer un peu les cartes avec un package Andrew Wiggins – James Wiseman envoyé en direction de Philadelphie et la formation d’une death line-up à SF avec Steph, Klay, Jordan Poole, Draymond Green et Ben Simmons. La rumeur existe depuis que l’ailier canadien a été tradé en Californie et vu sa forme actuelle et le potentiel du 2è choix de Draft 2020, cela pourrait être un trade gagnant-gagnant.

Nicolas : Myles Turner aux Hornets !

Myles Turner fera partie des noms à surveiller dans les semaines à venir, les Pacers semblant bien décidés à lâcher du monde avant la Trade Deadline. Et s’il y a bien un spot où le pivot pourrait s’épanouir un peu plus qu’à Indiana tout en venant combler un gros manque, c’est à Charlotte. Les Hornets, c’est excitant, y’a du highlights à foison, mais quand il s’agit de défendre c’est un peu la dèche. Faites entrer Myles Turner, meilleur protecteur de cercle de la NBA. On n’a rien contre Mason Plumlee hein mais avec une présence intérieure comme Turner, on se dit que la bande à LaMelo Ball pourrait franchir un cap supplémentaire à l’Est, elle qui possède déjà le talent nécessaire sur les extérieurs. Turner pour sécuriser la raquette, tout en apportant une contribution offensive avec notamment ses qualités de shooteur, franchement ce serait plutôt cool à observer. En contrepartie ? On sait que les Pacers aiment bien le profil de P.J. Washington, jeune joueur prometteur et polyvalent pouvant rendre bien des services. On ajoute Plumlee dans le lot pour faire coller les salaires, et peut-être du choix de draft si les Pacers le demandent, et hop c’est validé.

Alexandre : Myles Turner aux Lakers !

Les Lakers doivent faire beaucoup mieux mais leur marge de manœuvre est réduite vu que personne ne veut de Russell Westbrook. J’ai donc réfléchi à qui pouvait avoir le bon profil pour renforcer cette équipe sans partir dans la fantaisie (Lillard, Beal etc). Au final, je mise sur Myles Turner, un pivot qui peut aider à verrouiller la raquette aux côtés d’Anthony Davis. Offensivement, Myles n’est pas un monstre mais sa capacité à s’éloigner du cercle (35% du parking en carrière) offrira un peu de spacing à un cinq de départ qui en manque cruellement. Dans ce scénario, Talen Horton-Tucker, Kendrick Nunn, un vétéran (peu importe lequel) et un premier tour de Draft iraient du côté d’Indiana. Pas sûr que ça suffise à appâter les Pacers à l’instant T mais si ces derniers décident de faire un peu le ménage comme le disent les rumeurs, l’ajout d’un jeune talent comme THT et un first pick ne seront pas inutiles pour entamer un nouveau cycle.

Arthur : Ben Simmons file à… Chicago !

Et si personne ne l’avait vu venir, celle-là ? Un Ben Simmons qui prend les clés de la création à Chicago, avec Matisse Thybulle également dans le package. Pour certains, Philly se fait complètement enfler. Pour d’autres, Philly se fait complètement enfler. Mais lorsque l’on se penche un peu sur les silhouettes envoyés en Pennsylvanie, la triplette Lonzo Ball – Alex Caruso – Derrick Jones Jr. pourrait parfaitement compléter la raquette Tobias Harris – Joel Embiid. Vous prenez les role players qui ont fait le succès de Chicago en cette première partie de saison – notamment de par une forte implication défensive – et vous les foutez à côté de Tobi, histoire d’encourager le poste 4 de Philly dans sa quête de réussite. Derrière ? Il reste encore Danny Green, Tyrese Maxey, Coby White, Seth Curry, Furkan Korkmaz et Andre Drummond, un tas de petits blazes qui alimentent la réflexion autour du possible cinq majeur, et d’un banc tout simplement XXL. Allez, un starting five Lonzo Ball, Seth Curry, Derrick Jones Jr., Tobias Harris et Joel Embiid ?

trade

Clément : Ben Simmons et De’Aaron Fox libérés et surtout délivrés !

Depuis le temps que Ben Simmons est en rogne contre les Sixers et veut toujours s’échapper de ce bourbier, il serait temps de lui donner la carte “vous êtes libéré de prison” qu’il mérite. Et pour cela, qui d’autre que les Kings pour jouer les médiateurs, surtout lorsque l’on sait que De’Aaron Fox est également cité dans de nombreuses rumeurs de trade ? Personne, effectivement. On pourrait bien avoir un trade gagnant-gagnant ici : le Renard partirait à Philly pour voler les clés du bolide à Tyrese Maxey et faire courir tout ce beau monde, Buddy Hield partirait avec lui pour enfin réaliser son rêve de se barrer des Kings et continuer de balancer ses tirs de loin, qu’il pleuve ou qu’il vente, et Marvin Bagley, troisième du nom, sera également de la partie pour tenter de donner un second souffle à une carrière pourtant si jeune, et viendrait par la même occasion sceller l’échec de Vlade Divac sur cette Draft 2018, ne reste plus qu’à souhaiter que le daron de MBIII ne s’embrouille pas de trop près avec Joel Embiid. Tandis que Ben Simmons rejoindrait Sacramento pour y évoluer dans un registre “à la Draymond Green” tout en pouvant débriefer ses aventures amoureuses au sein de la famille Kardashian avec Tristan Thompson, Tyrese Haliburton sera donc le nouveau chef d’orchestre, et Tobias Harris apportera chaque soir son énorme contrat et son lot de statistiques et son côté sérieux à cette escouade qui en manque cruellement. Les Kings semblent perdre du spacing, ce qui ne paraît pas logique dans leur cas, mais c’est justement parce que l’on parle des Kings que ce trade semble possible.

Rémy : Jerami Grant aux Blazers !

Ça y est Portland, c’est le moment pour faire péter un gros trade. La saison des Blazers est déjà morte et là, y’a l’opportunité de choper (enfin) un forward d’un niveau convenable. Il comblera tellement de trous à Portland. Déjà en défense où les Blazers sont cataclysmiques, Jerami Grant pourra les faire step-up. Puis bon… C’est bien sympa les Pistons mais Jerami tu n’as pas envie de viser un peu plus haut ? Tu as déjà un joli contrat donc autant le mettre à profit dans une équipe un peu compétitive. ‘Fin compétitive… Pas pour cette saison en tout cas, mais l’intégrer au roster maintenant lui permettrait de s’acclimater en vue de la saison 2022-23. Tu devras sans doute lâcher Robert Covington et Jusuf Nurkic plus du pick de draft mais au vu de leur rendement, Portland peut largement lâcher ça contre un Jerami Grant qui a encore l’avenir devant lui. Être la troisième option d’une équipe est le rôle parfait pour Grant, aux côtés de Damian Lillard et C.J. McCollum (s’il n’est pas tradé d’ici là), ça pourrait enfin faire passer un petit cap à la franchise de l’Oregon.

Loïc : Ben Simmons aux Blazers, Damian Lillard aux Sixers !

Reconstruire sa franchise sur une paire de Sim(m)ons supra-athlétique, c’est certainement l’une des meilleures solutions qui s’offrent aux Blazers. Alors pourquoi ne pas faire pas un énorme trade et sonner définitivement le glas de la paire Lillard – McCollum en envoyant les deux à Philadelphie. En échange ils recevraient l’Australien Ben et son pote Tobias Harris – un bon contrat de m*rde que les Blazers essayeront de trade à la première occasion mais faut bien équilibrer le deal… Pour faire passer la pilule Tobias à plus de 35 millions la saison, on agrémente le colis d’un joli tour de draft, du jeune Tyrese Maxey et d’un deuxième Australien : Matisse Thybulle. De la jeunesse et de la défense, en plus d’un joueur complet et triple All-Star, autour d’un Anfernee Simons qui explose actuellement aux yeux de la NBA, en s’assurant de ne pas trop gagner de matchs cette année pour drafter haut pendant l’été, et on obtient un bon cocktail pour reconstruire rapidement quelque chose de solide du côté de Portland. Pour les Sixers, cette explosion du roster serait une prise de risque légitime s’ils prétendent vraiment au titre puisqu’ils ajouteraient une plus-value de talent absolument monstrueuse. Et puis WAW ! Niveau fantasme on est plutôt pas mal : la paire Lillard – Embiid qui s’exprime sur un parquet, sur une échelle de la dinguerie on n’est pas loin du maximum.

Et vous, quel transfert vous ferait rêver ? C’est le moment de mettre son costume de GM, d’enclencher la Trade Machine, et de faire preuve de créativité. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top