Heat

Omer Yurtseven a activé le mode aspirateur dans la raquette du Heat : au moins 12 rebonds sur 11 matchs de suite, pas mal pour un rookie non drafté

Yurtseven 10 janvier 2022

Le Turc bouffe des Tacos avec les records de Shaq et Griffin dedans. Rien que ça.

Source image : YouTube

Il y a deux jours, le Heat s’est imposé sur le parquet des Phoenix Suns avec le rookie Omer Yurtseven qui terminait la partie avec 7 points, 16 rebonds, 8 passes et 2 steals. Une ligne de statistiques bien remplie donc, mais le jeune pivot commence à être coutumier du fait, lui qui est tout simplement en train d’écrire son nom aux côtés de légendes du jeu !

Le pivot turc attrape des rebonds à ne plus quoi savoir en faire depuis la mi-décembre. Mais au fait, d’où est-ce qu’il vient celui-là ? Omer Yurtseven a commencé sa carrière au Fenerbahçe à l’âge de 16 ans, il est allé à NC State puis Georgetown en NCAA avant de se présenter à la Draft 2020, où il s’est fait snober bien correctement. Il a donc pris son temps avant de rejoindre la NBA, en passant par la G League l’an dernier, signant ensuite au Heat juste avant les Playoffs. Son intégration se passait doucement et le pivot grattait petit à petit du temps de jeu depuis le début de la saison, jusqu’à ce que Bam Adebayo ne se fasse une blessure au pouce nécessitant une opération. Absent pour plusieurs semaines, le pivot titulaire de Miami laissait une place vacante dans le cinq majeur du Heat. En décembre, le jeune turc a commencé à avoir de plus en plus de minutes en sortie de banc et est finalement entré dans le cinq majeur le lendemain de Noël, après que Dewayne Dedmon se soit blessé au genou. Depuis, il n’a pas quitté son rôle de starter et forcément, quand on enchaîne… 11 matchs à 12 rebonds ou plus – performance qu’il est d’ailleurs le seul rookie avec Blake Griffin à avoir réalisé depuis 1976 – ça donne des arguments à Erik Spoelstra pour vous garder dans le cinq. Le garçon est carrément cité avec de véritables légendes en ce moment puisqu’il est devenu le premier rookie à compiler plus de 15 rebonds sur quatre matchs consécutifs depuis le grand Shaquille O’Neal. En tant que starter, il a des moyennes assez folles : sept matchs, 12 points et 15,3 rebonds de moyenne.

 

C’est donc une nouvelle trouvaille de derrière les fagots que nous sort le Heat, spécialiste pour développer les mecs non draftés. Le pivot s’était déjà illustré cet été lorsqu’il avait sorti un match à 27 points et 19 rebonds en Summer League, beaucoup d’observateurs avaient alors remarqué ses bonnes mains et son toucher. Évidemment, il faudra réussir à confirmer dans la durée, mais le pivot de 23 ans commence déjà à avoir un bon nombre de performances « référence ». Sa dernière contre les Suns est d’autant plus impressionnante qu’il était opposé à Deandre Ayton, numéro 1 de Draft 2018 et dans sa quatrième année NBA on le rappelle. La question se pose de savoir ce qu’il faudra faire du jeune pivot après le retour de Bam Adebayo. Si le gamin continue comme ça, il aura largement montré qu’il mérite plus que de maigres minutes auxquelles il avait le droit depuis le début de la saison. Cette explosion de Yurtseven devrait donc amener Erik Spoelstra à considérer de nouvelles possibilités et à réorganiser peut-être ses rotations.

Les pivots turcs ont la cote cette année, avec deux rookies qui montrent de belles choses. Si on peut dire qu’on attendait avec impatience Alperen Sengun sur un parquet NBA après sa saison de MVP dans le championnat turc à seulement 18 ans, il n’y a en revanche pas grand monde, soyons honnêtes, qui voyait le grand Yurtseven dominer les raquettes NBA de la sorte.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top