Heat

Le Heat part pour un long voyage : sept matchs consécutifs à l’extérieur, comment dit-on « bonne route » en floridien ?

Miami Heat

« Je pars pour une aventure ! »

Source image : Le Hobbit

Rien de mieux qu’un bon test quand votre couple est au max, histoire de mettre inutilement de l’eau dans le gaz. Par contre, s’il en sort indemne, là ça deviendra très sérieux. C’est un peu le cas du Heat qui, après 4 victoires consécutives, part pour un road trip de 7 matchs. Cela fait 1/12ème de la saison condensé en un seul voyage, l’enjeu est gros. On débrief.

« Eh, ils sont chauds ces Floridiens », lâche un Adam Silver drôlement préoccupé par l’idée d’une autre issue qu’un Lakers – Nets en Finales NBA. « Oh Sylvie, appelle la dame du calendrier là, on va leur foutre un road trip de 7 matchs. Et mets-moi du Suns et du Warriors hein, vont pas voyager à Detroit ces petits merdeux ». Eh oui, Miami a gagné 8 de ses 10 derniers matchs et la tendance y est actuellement au débouche de champagne. Avec 22 victoires pour 13 défaites, les Heatles sont quatrièmes de la Conférence Est en ayant parfaitement surfé sur la vague d’une période pourtant troublée par les nombreuses mises à l’isolement. Bon, ce n’est pas réellement le Covid-19 qui a embêté nos amis floridiens mais plutôt les blessures. Parce que quand tout le monde fait attention à ne pas se cogner la tête, eux se fracassent le petit orteil. Sans P.J. Tucker, Bam Adebayo, Markieff Morris, ainsi que des morceaux de Kyle Lowry et Dewayne Dedmon, le Heat reste sur quatre victoires consécutives, lesquelles donnent désormais suite à un calendrier moins jovial. La troupe d’Erik Spoelstra part effectivement en road trip pour rencontrer sept équipes sur les deux prochaines semaines, parmi lesquelles Warriors, Suns et Hawks attendent les Floridiens de pied ferme.

Comment avoir peur d’un simple voyage de 15 jours quand à vos côtés, Tyler Herro se lève pour aller demander à l’hôtesse s’il peut fumer une clope dans l’avion ? Le Golden Boy de Miami n’a jamais été aussi cool, lui qui siège pour l’instant en tête de nos prédictions pour le sixième homme 2021-22. D’abord absent pour une contusion à la cuisse à la mi-décembre, il est ensuite revenu avec deux grosses performances : 26 points en 21 minutes contre les Pacers, et 29 pions dans la réception de Detroit. S’ensuivit alors un petit trou d’air bien chelou contre le Magic avec 1 point et 8 assists, puis la tempête de ce mardi contre Washington. Le treizième choix de la Draft 2019 a littéralement incendié les hommes de Wes Unseld Jr. en envoyant 32 points, 6 rebonds et 3 assists à 5/7 du parking. Petit à petit, Tyler Herro retrouve également la bonne compagnie de Duncan Robinson pour lequel le début d’exercice a senti les œufs morts. Sur le mois de décembre, le sniper du Heat tire à 38% du parking, contre 32% et 31% les mois précédents. Même s’il est encore irrégulier, Jimmy Neutron réajuste la mire pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers. En parlant de Jimmy, quelqu’un a des nouvelles de Butler, sorti sur blessure à une minute du terme face à Washington ce mercredi ? Même si aucun insider n’a encore communiqué sur la gravité de son bobo à la cheville, le franchise player est apparu plus serein que jamais en conf’ d’après-match, avec un phrasé à faire tomber n’importe quelle citation de Mohamed Ali.

« On peut apprendre des victoires, on peut apprendre des défaites, mais je préfère apprendre des victoires. » – Jimmy Butler, après le match de ce mercredi face à Washington

Même si les absences pleuvent, le Heat n’a aucun souci à se faire pour ce gros road trip, les victoires pleuvent au même rythme. Tiens, on a oublié d’en toper une pour Erik Spoelstra, devenu le 25ème coach le plus victorieux de l’histoire avec… 629 succès en saison régulière. Lui, à seulement 51 ans, on aimerait bien connaître son classement dans une dizaine d’années.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top