Wizards

Les Wizards en grosse galère depuis un mois : la frustration s’installe dans la capitale, le début de saison semble bien loin

bradley beal Wizards

Bilan de 10-3 pour commencer la saison, 6-12 depuis…

Source image : YouTube

Si Washington a réussi à accrocher une grosse win face au Jazz lors de sa dernière sortie, la franchise de la capitale est bien en galère en ce moment avec sept défaites sur ses neuf derniers matchs. Le contraste avec le début de saison séduisant des Wizards est assez brutal, alors ça méritait bien un petit focus. Mais qu’est-ce qui cloche dans la capitale ? 

Les Sorciers faisaient partie des belles histoires du début de saison. Dix victoires en treize matchs, un collectif kiffant, une défense aussi solide que surprenante, un nouveau coach nommé Wes Unseld Jr. qui réussit tout de suite à imposer ses principes… clairement les voyants étaient au vert au sein de la Maison Blanche. Tout ça malgré un Bradley Beal pas au top de sa forme, mais bien soutenu par une armée solide de role players, venus notamment en provenance de Los Angeles (Kyle Kuzma, Montrezl Harrell, Kentavious Caldwell-Pope) par l’intermédiaire du transfert de Russell Westbrook aux Lakers. Ça, c’était la situation il y a environ un mois. Depuis, ce n’est plus du tout la même histoire. Les Sorciers présentent en effet un bilan de 6-12 entre le 17 novembre et 18 décembre et ne possèdent désormais plus qu’une victoire au-dessus des 50% de succès (16-15 au global). Qu’il est loin le temps où Washington faisait partie des équipes les plus fun à voir jouer en NBA. Alors certes, on imaginait bien que les Wizards ne garderaient pas la superbe cadence du début de saison pendant toute la campagne 2021-22. On imaginait bien que l’équipe de Washington n’allait pas squatter le Top 3 de l’Est éternellement en se basant sur l’une des meilleures défenses de la Grande Ligue, une défense qui avait l’habitude d’être en mode portes ouvertes dans la ville du Capitole. Sauf que les Sorciers ne sont pas seulement redescendus sur terre, ils sont carrément à la ramasse actuellement. 

Le symbole de cette chute brutale, c’est la défense. Comme dit juste au-dessus, les Wizards possédaient l’une des escouades les plus solides de la NBA sur la première quinzaine de matchs. D’après les chiffres de StatMuse, Washington avait la cinquième meilleure efficacité défensive il y a un mois. Sur les quatre dernières semaines ? Attention ça pique : 28e efficacité défensive. Forcément, c’est un peu plus compliqué pour gagner des matchs de basketball. Comment expliquer ce passage d’un extrême à l’autre ? Est-ce que le pull (peut-on d’ailleurs appeler ça un pull ?) rose de Kyle Kuzma a complètement déréglé les repères de son équipe ? C’est clairement une hypothèse mais si l’on en croit les sources de The Athletic, c’est en fait… l’attaque qui serait à l’origine des galères actuelles de Washington. Cela paraît un peu paradoxal dit comme ça mais visiblement, plusieurs joueurs des Wizards seraient aujourd’hui frustrés par la « structure » offensive de l’équipe, et cela impacterait directement les efforts défensifs qui manquent aujourd’hui cruellement chez les Wiz. Plus exactement, ça veut dire quoi ? Derrière le franchise player Bradley Beal, Wes Unseld Jr. semble accorder de l’importance au partage égal des responsabilités offensives et parfois, certains estiment qu’ils ne possèdent pas assez d’opportunités en attaque. Il suffit d’écouter la décla de Montrezl Harrell pour se faire une idée ce qui se trame actuellement dans la capitale.

« On ne dit pas, ‘donnez-nous le ballon et laissez-nous faire ce qu’on veut en isolation’. Non. Mais dans le même temps, laissez-nous sentir la balle, pas juste sur des rebonds où on redonne la balle aux arrières. Accordez-nous des ballons en début de possession pour qu’on puisse avoir un shoot. Donnez-nous quelque chose pour qu’on ait le sentiment d’être impliqué en attaque. »

Alors que Beal prend logiquement une vingtaine de shoots par match, quatre joueurs tournent entre 8,5 et 11,3 tirs par soir, à savoir Harrell (8,5 en 26 minutes, c’est un peu moins qu’aux Lakers l’an dernier et bien moins qu’aux Clippers où il était entre 11 et 13 tirs par match), KCP (9,5), Spencer Dinwiddie (11,2) et Kuzma (11,3). Est-ce que Wes Unseld Jr. maximise l’attaque de son équipe de cette manière ou y a-t-il des ajustements à réaliser pour permettre aux Wizards de redécoller ? En tout cas, le coach est aujourd’hui prêt à écouter ses joueurs afin de réaliser les modifications nécessaires s’il y a quelque chose qui ne leur convient pas, lui qui est – ne l’oublions pas – en phase d’apprentissage dans son rôle de coach rookie. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il accepte la grosse baisse d’intensité démontrée en défense ces dernières semaines.

« Je peux comprendre. Si vous sentez que vous n’êtes pas impliqué, que vous ne recevez pas assez d’opportunités, il y a de la frustration. C’est normal, c’est une réaction humaine. Mais cela ne devrait pas affecter votre énergie et votre concentration de l’autre côté du terrain. »

Offensivement comme défensivement, les Wizards sont loin de l’équipe qui a agréablement surpris le monde de la NBA en tout début de saison. Aujourd’hui, Washington est en galère et ça ne tombe pas très bien quand on sait qu’un certain Bradley Beal compte bien se laisser les portes ouvertes par rapport à son avenir…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top