Celtics

Une victoire face aux Sixers avec un effectif enfin au complet pour les Celtics : Ime Udoka a-t-il trouvé son trèfle à quatre feuilles ?

Celtics 23 novembre 2021

Le coach des C’s peut avoir le sourire !

Source image : NBA League Pass

La nuit dernière, les Celtics étaient au complet et ça faisait un bail que tout ce beau monde n’était pas apparu ensemble sous la tenue des Verts. Tout n’était pas parfait évidemment mais le principal est là avec une victoire 88-87 contre Philadelphie. De quoi enfin lancer la saison de Boston ?  

On peut le dire, le début de saison n’a pas été un long fleuve tranquille dans le Massachusetts. Blessures, tensions, leaders dans le dur… Boston en a vu de toutes les couleurs et les C’s faisaient grise mine. Mais le dernier match a redonné du baume au cœur à la fanbase des Celtics. Tout simplement car pour la première fois depuis une défaite face aux Raptors le 23 octobre, les Celtics étaient au complet. Josh Richardson, Jaylen Brown, les deux Williams, Al Horford, Enes Kanter Freedom, Marcus Smart, Dennis Schroder, Jayson Tatum… bref les acteurs principaux du casting des Verts étaient là et c’est assez rare pour le souligner. Sans nous envoyer de grandes envolées lyriques, les Celtics se sont appuyés sur une force collective – notamment en défense – pour remporter ce clasico entre deux équipes qui connaissent un début de saison mitigé pour différentes raisons. Les protégés du coach Ime Udoka ont bataillé et ils ont tremblé jusque dans les dernières secondes et l’ultime effort défensif du jeune Robert Williams troisième du nom.

La victoire 88-87, un Jayson Tatum record avec 16 rebonds sans oublier 26 pions, et des Celtics qui grimpent à la huitième place de l’Est. La soirée est bonne mais le bilan global n’est pas jojo avec douze victoires pour dix défaites, et on en attend encore plus des joueurs de Boston. Mais est-ce qu’on ne tiendrait pas un succès qui pourrait enfin lancer la saison des C’s ? On le répète, même si c’était parfois moche, cette victoire est une œuvre défensive mais aussi collective : chaque joueur qui a mis un ongle sur le terrain a marqué. Quoi de mieux pour souder un groupe et le faire avancer dans le droit chemin ? Pas de suspense et on va être rapidement fixés avec le calendrier de l’avant original de Boston dans les jours à venir. Le principe est simple : chaque jour, au lieu de se goinfrer de friandises, on se coltine une grosse équipe, pas mal non ? Pour commencer, prenez un road-trip à l’Ouest et ajoutez-y cinq équipes du Top 8 : le Jazz, les Blazers, les Lakers, les Clippers et les Suns… la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et une fois rentrés à la maison, Jayson Tatum et ses potes verront arriver dans le Massachussetts les Bucks et les Warriors, rien de plus que le champion en titre et le meilleur bilan de la Ligue (à égalité avec Phoenix). Tout ça en une quinzaine de jours évidemment, sinon c’est pas drôle. Ça fait beaucoup, peut-être trop, mais c’est aussi une belle opportunité pour les C’s de créer quelque chose de spécial et d’envoyer un message à la NBA. Bref, Boston est au complet et Boston va aller chercher de la régularité et de la confiance face à une adversité cinq étoiles. Ça promet de beaux moments.

Boston a gagné au complet et c’est la première fois que ça arrive cette année. Espérons pour la fanbase des Verts que cette victoire contre les Sixers soit le point de départ de la saison des C’s. En tout cas, les jours à venir ne s’annoncent vraiment pas de tout repos pour les protégés d’Ime Udoka.

1 Comment

1 Comment

  1. Thomas au Japon

    2 décembre 2021 à 21 h 09 min at 21 h 09 min

    Surveiller la cuisse de JB il faut… Il grimaçait en rentrant aux vestiaires après le coup de sifflet final.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top