Rockets

Onzième défaite de suite pour les Rockets face aux Suns : treize matchs, douze défaites, rendez-vous en avril pour fêter le 1-81 ?

Mohamed Henni 2 mai 2021

Nul, nul, nul les Rockets, c’est pas les Rockets wallah c’est les Coquettes. C’est les Cockers wallah, les coquillettes de Houston.

Source image : YouTube

On savait que ce ne serait pas facile, mais on ne pensait pas que ce serait… aussi dur. Depuis le début de saison jouer les Rockets revient à tirer un penalty sans gardien, et si le Thunder avait réussi à la foutre sur la barre en tout début de saison les Rockets restent depuis sur onze revers de suite. La saison va être longue, parce qu’une fusée sans carburant c’est un peu inutile.

Nul, nul, nul les Rockets, c’est pas les Rockets wallah c’est les Coquettes. C’est les Cockers wallah, les coquillettes de Houston.

Christian Wood, Kevin Porter Jr. et Jalen Green, voilà trois belles raisons qui nous poussaient il y a un mois à surveiller ces baby Rockets. Christian Broute, Melvin Porter Punior et Haleine Green, voilà les trois raisons qui nous poussent aujourd’hui à être déçus du début de saison à Houston, à un Sengun et un Tate près. Douze matchs, onze défaites, une victoire avec l’autre tank assumé de l’Ouest donc pas sûr que ça compte, et des défaites bien souvent concédées sans trop combattre, à l’exception d’un contre clutch de Nikola Jokic et d’une belle résistance offerte au cirque Lakers. La vérité c’est que ces Rockets ne sont pas ridicules, mais qu’ils sont tout simplement trop faibles. Il y avait quelques vétérans solides (Eric Gordon, Daniel Theis, D.J. Augustin, Danuel House et le jeune-vieux Jae’Sean Tate) pour encadrer les tous jeunes foufous, deux cracks justement à même de faire des différences en soutien d’un Christian Wood potentiellement dominateur, mais après un mois de régulière le constat est sans appel, tous manquent de jus et de constance pour être plus qu’un os à ronger pour l’adversaire.

Jalen Green montre par séquences qu’il est un maboul comme on en voit peu mais participe également et surtout à la reconstruction de la franchise par le biais des briques qu’il envoie, Kevin Porter Jr. n’ouvre que très rarement ses yeux et c’est bien dommage, Christian Wood peine à démarrer sa saison, Eric Gordon se demande ce qu’il fout là, John Wall passe ses journées à se moucher dans des dollars… bref… bah c’est un peu la merde et ce bon vieux (jeune) Stephen Silas doit – déjà – trouver le temps bien long. Oh il a bien quelques tirets positifs dans le lot, comme la belle saison de Jae’Sean Tate ou les dispositions intéressantes montrées par le rookie Alperen Sengun, aka l’homme qui murmurait à l’oreille des ballons, mais on est d’accord c’est évidemment trop peu pour marquer plus de 25 points par quart-temps.

Résultat des courses ? Un bilan de 1-12… très logique et une projection bien sale sur les prochaines semaines, sur les prochains mois. Une bonne nouvelle quand même ? Les Rockets joueront trois fois le Thunder dans les deux prochaines semaines, de quoi pousser le bilan final potentiel à… 4-78 ?

1 Comment

1 Comment

  1. Perlinbine

    15 novembre 2021 à 15 h 13 min at 15 h 13 min

    Je sens que la saison va être longue…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top