Mavericks

Chandler Parsons, l’homme qui murmurait à l’oreille de Mark Cuban : nouvelle histoire improbable, digne d’un show à la… Dallas

chandler parsons mark cuban

Cuban et Parsons, le duo qui dirigeait les Mavs entre 2014 et 2016 ?

Source image : Twitter @sadie1532

Souvent moqué ces derniers mois, le front office de Dallas vient de s’offrir un nouveau coup de projecteur dont il se serait bien passé. L’histoire croustillante du jour tourne autour de… Chandler Parsons. 

On avait perdu sa trace depuis ce terrible accident en janvier 2021 et, aujourd’hui, on récupère quelques nouvelles de ce cher Chandler Parsons. Enfin, pas vraiment des news fraîches puisqu’on va plutôt parler d’un retour vers le futur digne de Marty McFly. Pour cela, on se laisse porter par la DeLorean et on laisse le rôle de Doc à Tim MacMahon d’ESPN. L’insider, souvent au courant des petits secrets des franchises texanes, nous fait naviguer entre 2014 et 2016, soit la période durant laquelle Chandler Parsons était un membre des Dallas Mavericks. Pour le moment, rien d’extraordinaire là-dedans mais la suite est beaucoup plus croustillante. Selon MacMahon, Parsons n’était pas un joueur comme les autres et, malgré deux saisons « correctes », il aurait eu un rôle XXL en interne. En clair, il était comme cul et chemise avec Mark Cuban et il semble qu’il avait au moins autant d’influence que le GM himself ! Un pouvoir qu’il n’aura détenu que deux ans puisqu’il partira ensuite vers Memphis, libérant Donnie Nelson d’un énorme poids.

« Donnie Nelson a finalement remporté cette lutte de pouvoir alors que Chandler Parsons a été la principale voix à l’oreille de Cuban pendant deux ans. Chandler Parsons avait beaucoup plus de contrôle sur le personnel que Donnie Nelson pendant deux ans. C’est tout simplement un fait. »

Tim MacMahon, ESPN.

On a souvent reproché à certaines stars comme LeBron James ou Kevin Durant de tirer les ficelles en interne mais voir le nom de Chandler Parsons sortir dans les médias est assez improbable. Si on était le 1er avril, on aurait pu croire à une vaste blague mais il semble bien que l’ailier ait pu profiter d’un traitement de faveur de la part du boss de Dallas. A-t-il joué un rôle quelconque dans des trades, dans la Draft ou par rapport aux membres de l’effectif ? Impossible à dire mais c’est une preuve supplémentaire de l’anarchie qui régnait en interne pendant toutes ces années, avec encore l’image de certains privilégiés dans l’entourage du propriétaire. Il aura finalement fallu attendre 2021 et un ras-le-bol de Luka Doncic pour décider ce dernier à faire le ménage au sein de l’organigramme. Reste à voir si les nouveaux sauront mettre un terme aux vieilles traditions locales.

Chandler Parsons en conseiller spécial de Mark Cuban, une histoire à dormir debout ? Pas forcément. On attend de voir ce qu’en disent les principaux intéressés mais on pourrait bien avoir droit à un prequel d’une trilogie qu’on vient de terminer. Dallas, cet univers qui n’en finit jamais d’être impitoyable. 

Source texte : ESPN / Tim MacMahon

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top