Lakers

Carmelo Anthony a réussi ses débuts avec les Lakers : défaite face aux Suns mais on s’en cogne, Melo a ouvert son nouveau chapitre

melo lakers

Ca lui va plutôt bien quand même le doré

Source : YouTube

En guise d’ouverture de cette quatrième nuit de pré-saison, la NBA nous offrait un alléchant Lakers – Suns pour donner aux Angelinos une chance de se repentir après leur défaite au premier tour des Playoffs l’année dernière. La bande à Frank Vogel a pourtant tout fait de travers, en s’inclinant au final sèchement face aux ennemis de l’Arizona 117-105.

Les stats du match juste ici !

En l’absence de Russell Westbrook et LeBron James, encore une fois, le patron attendu du match était bien sur Anthony Davis, et le monosourcil humain a clairement répondu présent malgré la défaite des siens. Entre buckets en sortie handoffs ou au poste et bon petit coup de pied dans les cojones de Jae Crowder, AD a dominé la rencontre mais a vu une très belle résistance de la part du gourmand Deandre Ayton. Kendrick Nunn nous a fait son Rajon Rondo en briquant les trois quarts de ses shoots mais en étant plutôt bien gestionnaire et slasheur alors que Melo a attaqué fort avec 6 beaux puntos dans le premier quart, tous venus depuis le mid-range. Le rookie Austin Reaves a lui aussi proposé de belles choses mais est devenu sur un petit crossover le fiston d’un Chris Paul discret mais toujours efficace. Pour continuer chez les Suns, l’absence de Devin Booker à cause du COVID s’est clairement faite ressentir en attaque car, oui, Abdel Nader et Landry Shamet c’est bien mignon mais osons le dire, on n’est pas sur le même niveau de talent. Les frères Cameron (Payne et Johnson) et Jae Crowder ont pour leur part plutôt bien compensé l’absence de Book et s’annoncent une nouvelle fois comme des personnages importants pour la saison à venir à Phoenix.

JaVale McGee a également profité de la rencontre pour expliquer à Rob Pelinka qu’il regrettera bientôt de lui avoir préféré les vieux DeAndre Jordan et Dwight Howard qui ont été des trous béants pendant leurs quelques minutes sur le parquet. DJ a d’ailleurs été si mauvais qu’Ayton en a profité pour se relancer et dominer la raquette pendant le deuxième quart-temps, épaulé par une jolie séquence du sophomore Jalen Smith. Dans la lignée de son match contre les Nets, Malik Monk a quant à lui bien tenu tête au pivot en quête de contrat max mais un gros run des Suns avec des Lakers en mode passoire et un Melo toujours aussi mauvais en défense ont permis aux hommes de Monty Williams de prendre le large pour mener 62 à 45 à la pause. Le match étant alors déjà fini, on a vu le duo Monk – THT prendre ses aises en seconde mi-temps et proposer une connexion intéressante pour le futur du banc des Lakers. La dernière douzaine de minutes a pour sa part vu un Joel Ayayi en grosse galère alors que l’inconnu au bataillon Chaundee Brown a proposé de belles choses, alors que DeAndre Jordan et Frank Kaminsky ont fini par ne pas trop mal se débrouiller. Youpi. Le match aura surtout été marqué par la faible diversité offensive des Lakers dont les systèmes se résumaient à « balle à AD au poste ou en sortie d’écran et débrouille toi mon grand », et vive la pré-saison.

L’affiche annonçait un match à suivre, la pré-saison annonçait un match sans aucune valeur, cet ‘est finalement la seconde option qui a triomphé. Les Suns ont plus profité des faiblesses des Lakers que réellement gagné le match grâce à leurs qualités, et il semble clairement invraisemblable que ces faiblesses soient toujours présentes avec le début de la vraie saison et le retour des stars.

1 Comment

1 Comment

  1. Valentin

    7 octobre 2021 à 8 h 55 min at 8 h 55 min

    « Un Melo toujours aussi mauvais en défense ont permis aux Suns de prendre le large »
    Melo finit avec le 2eme meilleur +/- de son équipe a -4 donc non c’est pas à cause de lui que les Suns ont pris le large

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top