Mavericks

Dallas sur la piste de Goran Dragic pour compléter son backcourt : la NBA est à deux doigts de relocaliser la franchise à Ljubljana

Goran Dragic Luka Doncic 3 septembre 2021

Les Green Dragons de Ljubljana, ça claque non ?

Source image : FIBA

La quête d’un second créateur derrière Luka Doncic se poursuit à Dallas. Si les vétérans Isaiah Thomas, Lance Stephenson et Monta Ellis ont déjà passé des workouts, les Mavs ont une autre cible en tête. Un autre meneur slovène, lui aussi assez âgé, Goran Dragic. Alors, quel papi va débarquer dans le Texas pour prendre un ranch à côté de Luka ? 

Quelle recrue rejoindra les Mavericks avant la fin de l’été pour renforcer le backcourt ? La question se pose depuis la fin de saison, mais la réponse n’a toujours pas été trouvée. A l’approche de la reprise de la saison régulière et surtout du début du training camp, il serait temps de trouver une solution. On l’a bien vu l’an dernier, Luka Doncic c’est bien, mais en NBA – ou aux JO – ça ne suffit pas. Trey Burke et Jalen Brunson sont cools, mais pour une équipe qui veut être ambitieuse ça reste un peu short. La direction cherche donc de l’expérience et de la création sur les postes arrières et réalise en ce moment des tests pour trouver le bon candidat. La franchise a déjà mis à l’essai trois vétérans comme le fait savoir Shams Charania de The Athletic. Isaiah Thomas (32 piges), Lance Stephenson (30) et Monta Ellis (35) ont passé des workouts avec les Mavs et les deux premiers cités auraient d’ailleurs fait bonne impression selon Chris Mannix de NBC Sports. Toutefois, on imagine la gueule de Luka quand on lui a annoncé ces trois noms pour venir aider la franchise. La dernière fois que l’on a vu ces types performer sur un parquet NBA, le Wonder Boy n’était encore qu’un ado qui amusait la galerie de l’autre côté de l’Océan Atlantique.

Justement, en parlant d’Europe, et si la solution ne venait pas de ce fameux pays de cyclisme ? On en parle aussi depuis quelque temps, la possibilité de voir débarquer dans le Texas Goran Dragic. L’ancien meneur de Miami et de Phoenix est arrivé cet été à Toronto dans le sign and trade de Kyle Lowry. Cependant, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas l’air ravi de découvrir le Canada. Si Luka et Goran ont déjà partagé des campagnes estivales en équipe nationale (dont une victorieuse à l’Euro 2017), ils aimeraient se retrouver en NBA. Les deux compères s’affichent régulièrement ensemble sur les réseaux et ont déjà affirmé vouloir jouer ensemble. Mais c’est surtout au niveau du salaire que ça coince avec 19 millions de dollars promis au Dragon pour la saison 2021-22. Petite lueur d’espoir pour les fans des Mavs tout de même, Jake Fischer de Bleacher Report évoque toujours la possibilité d’un buyout qui permettrait alors au frère de Zoran de signer où bon lui semble.

« Toutes mes sources m’indiquent qu’elles s’attendent à un buyout entre Goran Dragic et les Raptors pour permettre ensuite une signature rapide aux Mavericks. » propos rapportés par Sport Illustrated

Si à 35 ans Dragic n’est pas non plus tout jeune, il a beaucoup plus prouvé en NBA ces derniers temps que les trois potos nommés plus haut. En plus, pour l’intégration avec Luka, cela devrait être facile, donc cette possibilité semble la plus adaptée pour les Mavs. Reste à savoir ce que voudra faire Toronto, qui aurait aussi bien besoin de l’expérience de Goran Dragic pour encadrer tous ses jeunes.

Les Mavs n’ont toujours pas trouvé un nouveau créateur pour soutenir Luka Doncic. Si des tests ont effectué avec des anciens de la Ligue, la piste menant à Goran Dragic offre le plus de garanties. Quel vétéran va être attrapé au lasso par les Mavs ? Restons bien attentifs, ça devrait bouger dans le Texas.

Source texte : The Athletic, Sport Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top