Hornets

Free Agency 2021 : Kelly Oubre Jr. rejoint les Hornets pour 26 millions sur deux ans, Charlotte commence à devenir très, très swag

Kelly Oubre Jr. 28 décembre 2020

Le trio LaMelo Ball / Kelly Oubre Jr. / Miles Bridges chez les Hornets… c’est comment au niveau du flow ?

Source image : YouTube

Mine de rien, les Hornets sont en train de nous faire un joli petit été. James Bouknight, Kai Jones ou encore JT Thor à la Draft, une soirée unanimement considérée comme réussie, puis Ish Smith, Mason Plumlee et donc Kelly Oubre Jr. attirés sur ce début de Free Agency, pour faire la balance avec les départs de Devont’e Graham (Pels), Malik Monk (Lakers) et de la légende locale Cody Zeller (Blazers). Sur le terrain on verra, mais niveau flow on est déjà très très haut.

C’était l’un des derniers « gros » noms disponibles sur le marché, si l’on retire celui d’un Kawhi Leonard dont on attend encore et toujours de savoir en quels termes il va la mettre à l’envers aux Clippers. Kelly Oubre Jr. ? Le boug est connu pour trois faits d’armes principalement. Le premier, et ensuite on le sauce, c’est quand même une propension à envoyer de sacrées belles briques la plupart du temps. 43% au tir et 32% en carrière du parking, un début de saison dernière incroyable où il avait attendu environ trois semaines avant de rentrer un tir, et donc, globalement, un choix qui sera le bon si vous ne le servez pas dans le corner (attention, on parle quand même d’un mec capable de tourner à plus de 15 pions par match quand même parce qu’il connait aussi le chemin du cercle). Le deuxième, et c’est là que tout devient intéressant ? KOJ est un incroyable boss au niveau de l’intensité déployée, un défenseur référencé et dur sur l’homme, capable d’utiliser sa freakerie pour gêner sur plusieurs postes, profil assez recherché car plutôt rare dans la Ligue. Enfin ? Kelly est peut-être bien ce qui se fait de plus swag en NBA avec ses yeux de biche, sa dégaine et son flow galactiques, et mine de rien dans une franchise qui aspire à retrouver les sommets… ça compte aussi.

Et c’est là qu’intervient notre réflexion du jour, une réflexion du genre « eh mais elle est pas mal cette équipe de Charlotte ». Un flow de malade et du talent pour le trio LaMelo Ball / Kelly Oubre Jr. / Miles Bridges, Terry Rozier et Gordon Hayward pour jouer les leaders quand les gamins seront bourrés de la veille, deux rookies (Bouknight et Jones) probablement bien responsabilisés dès l’an I, P.J. Washington en parfait piston, Cody et Caleb Martin pour nous obliger à garder les yeux ouverts, Ish Smith pour mettre de l’ordre en sortie de banc et le crack Mason Plumlee qui reprendra à quelque chose près le rôle du crack Cody Zeller… bref un groupe qui a déjà une belle gueule, pas pour aller chercher une bague posez tout de suite ce verre de Gin, mais au moins pour se mêler de nouveau à la lutte aux Playoffs à l’Est.

Encore un peu plus de flow à Charlotte, et on a déjà très hâte d’ouvrir YouTube le matin et d’y lire FANTASMAGORIC ALLEY-OOP FROM LAMELO TO OUBRE, sorte d’explosion de chaleur dans nos écrans et dans nos cornées. Bienvenue chez Lolotte Kelly, le fit parait bon alors continue de nous vendre du rêve et, si possible, mets quand même quelques tirs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top