Raptors

Free Agency 2021 : Sam Dekker et son trophée de GOAT du Shaqtin débarquent chez les Raptors, de merveilleux souvenirs remontent

Sam Dekker 5 mai 2020

Le croc-en-jambes, les genoux qui se brûlent sur le parquet du Madison, et le ballon dans la trogne pour la photo. Tout le monde se souvient de Sam Dekker en NBA, tout le monde.

Source image : YouTube

Souvenez-vous. Nous sommes le 3 novembre 2016 au Madison Square Garden, les Knicks reçoivent les Rockets dans un match sans histoire de saison régulière. Sam Dekker est alors un rookie pas spécialement étudié, et sur une contre-attaque mythique il devient alors la star de YouTube et de tous les réseaux sociaux existants. Alleluia, cinq ans plus tard notre héros de retour avec les Raptors et attention spoiler, petit homme est devenu grand.

Vous l’avez tous vu cette image, celle d’un jeune homme un peu manche qui s’offre et nous offre le pire combo possible pour un basketteur un soir de retransmission télé. Croc-en-jambe à soi même, glissade, les genoux qui frottent et qui brûlent sur les lattes et, cerise sur le naseau, le ballon dans la trogne pour la photo. De la carrière de Sam Dekker seule cette action ressort cinq ans plus tard, et on peut même rajouter que le boug est connu pour avoir failli former à Houston avec Tarik Black un duo… Black & Dekker, et qu’il faisait partie en juin 2017 du giga-trade qui envoyait à l’époque Chris Paul dans le Texas. Voilà, c’était donc la carrière NBA du GOAT Sam. Car quelques passages discrets avec les Clippers et les Wizards plus tard, Sammy prenait la direction de l’Europe, devenant ainsi un joueur qui compte en Russie ou en Turquie. Les Raptors tentent donc le coup de la renaissance et si l’on ne connait pas encore les termes du contrat, on sait déjà qu’il ne prendra probablement pas 40 millions par an, parce que nous on est les rois de l’info.

Coup un peu dans l’eau pour les Dinos, qui ne seront pas bien meilleurs avec lui mais qui ne seront pas non plus moins bon s’il recommence à glisser sur des peaux de banane. Les moves des Raptors depuis le début de la Free Agency ? Gary Trent Jr. et ses 54 millions sur trois ans, et Kyle Lowry qui a quitté les lieux de ses plus grandes amours direction Miami, dans un sign and trade qui a ramené Goran Dragic (qui pourrait ne pas rester) et Precious Achiuwa du côté de chez Nurse. Un début de FA calmos, consécutif à une Draft… étonnante, et une fanbase qui s’impatiente logiquement pendant que d’autres concurrents font leurs emplettes. Alors… on se bouge un peu ?

Sam Dekker débarque donc à Toronto avec dans ses bagages l’un des moments les plus honteux de l’histoire récente de la NBA. Possible qu’il devienne une vraie rotation hein, peut-être même un joueur qui compte vraiment, mais dans nos mémoires subsistera toujours ce doux souvenir, parce qu’il n’y a rien de plus drôle qu’un mec qui se casse la gueule, après tout c’est très humain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top