Raptors

Officiel : les Raptors vont en Finales NBA pour la 1ère fois de leur histoire, il y a un nouveau roi dans le Nord !

Kawhi Leonard
Source image : NBA League Pass

Comme dans un rêve. Toujours imaginées mais jamais vraiment envisagées, les Finales NBA vont ouvrir leurs portes aux Raptors pour la toute première fois de leur histoire. Menés 2-0, Kawhi Leonard et ses potes ont tranché les Bucks sur les quatre matchs suivants.

La phrase semblait tellement imprononçable que les fans préféraient se taire en mettant deux mains devant leur bouche. Il faut les comprendre, aussi. En ayant connu toutes les malédictions possibles et imaginables, en ayant été la cible de diverses punchlines au fil des années, les habitants de Toronto ne souhaitaient pas provoquer le moindre mauvais karma. Foutue fin de match qui dure une éternité, on ne peut pas avancer l’horloge et renvoyer tout le monde au bercail ? Voilà, en résumé, le niveau de stress qui régnait dans les veines de chaque observateur attaché aux Raptors, de plus ou moins près. Toute la journée de ce samedi, la tension montait car le script était écrit d’avance : ce samedi 25 mai 2019 était le jour le plus important dans l’histoire du basket à Toronto. On ne parlait donc pas de ce Game 6 comme d’un vulgaire match de pré-saison joué en traînant des pattes. Et cela tombe bien, au moment où la rencontre démarrait, le pic d’intensité était atteint dans une atmosphère incroyable. Chaque possession, chaque effort, chaque geste, mesuré et offert à 1000% afin de repartir avec la victoire. Comme Giannis, qui démarrait fort en défense et trouvait ses coéquipiers adroits à trois-points. Comme Kyle Lowry, jetant sa bedaine sur le parquet pour sauver une possession. Dès la première minute, et sur quasiment l’ensemble de la partie, Bucks et Raptors vont nous offrir un petit bijou de tension, de concentration et d’engagement. Il n’y aura pas eu que du joli, évidemment, merci Eric Bledsoe, Danny Green et tant d’autres copains qui se sont craqués au pire moment possible. Mais dans la bataille, l’odeur était unique, car l’effort était de ce niveau-là. Et pour preuve de cette ambiance do or die, l’enchaînement de runs qui voyait notamment Milwaukee prendre le large. Putain, pouvait-on entendre dans la tête des fans de Toronto, on ne va pas chier ça quand même, pas aujourd’hui.

Par deux fois, les Bucks vont prendre 15 points d’avance. D’abord en première période, puis en seconde. Deux occasions de se dire que cette équipe de Milwaukee a un mental en acier, que les Raptors vont se faire dessus, que Marc Gasol sera pointé du doigt pour son manque d’impact sur ce Game 6, et tout le tralala habituel. Sauf que cette fois, tout va basculer du côté de Toronto, à la fois dans la dynamique du match comme dans le palmarès global de la franchise. En suivant un énormissime Kawhi Leonard sur la fin du troisième quart, les hôtes menés alors de 15 points vont recoller à quelques unités avant le début du dernier quart, puis égaliser avant même de passer devant grâce à un step up collectif remarquable. L’hiver approche, comme certains aiment le dire dans cette région. La vague de froid, plutôt qu’un trop typique tsunami, va congeler les visiteurs. Milwaukee n’y est plus. Le score a beau être encore serré, Brook Lopez a beau se défoncer pour garder les siens dans le match, le momentum a définitivement basculé du côté de Toronto. Siakam, Lowry, VanVleet, Ibaka, Gasol, Powell et évidemment Kawhi, tout le monde pousse jusqu’au bout afin de décrocher ce ticket pour de premières Finales NBA. L’écart, aussi fin soit-il, reste suffisamment grand pour que les Raptors tiennent jusqu’au bout. Les bons stops défensifs, les bons lancers rentrés sans craquer. Pas de DeMar DeRozan qui se loupe, pas de Vince Carter qui ricoche au buzzer, pas de Chris Bosh sortant tête baissée du parquet. Nope, pas pour cette fois. La franchise canadienne a le meilleur joueur de ces Playoffs 2019 dans son effectif et il va littéralement donner son corps pour que son équipe découvre les Finales. Un rebond offensif arraché avec hargne, un poster monumental sur Giannis, une défense de tous les instants, tout ça sur une jambe en moins quand un tir ne touche pas, une nouvelle fois, environ 13 fois l’arceau. Les dernières secondes s’écoulent, Kyle Lowry n’arrive pas à croire ce qu’il lui arrive, mais c’est bien vrai. Les Raptors, ces Raptors sont rois de l’Est, ils iront donc en Finales NBA. Célébration oblige, public en délire oblige, la fête démarre à Toronto et va durer toute la nuit, et probablement tout le dimanche. Peut-on leur en vouloir ? Oh que non. Quand on connaît leur vécu, on ne peut que les encourager à ce faire.

Oui, c’est bien réel. Il n’y a pas à se pincer pour y croire. Les Raptors sont en Finales NBA, ils vont affronter les Golden State Warriors et suivre une troupe incroyablement séduisante, menée par un Kawhi Leonard all-time. Profitez, profitez, profitez chers fans de Toronto : c’est plus que mérité.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top