Heat

Free Agency 2021 : Duncan Robinson reste à Miami pour 90 millions sur 5 ans, la mode est au sniper et un sniper… c’est cher

duncan robinson 3 août 2021

Il ne fait pas grand chose le pépère Robinson, mais il le fait très bien. Envoyez la valise de billets, mais par pitié continue de mettre tes tirs par contre.

Source image : YouTube

Ca taffe dur à Miami en ce début de Free Agency. Après la prolongation de contrat de Jimmy Butler et l’arrivée en Floride de Kyle Lowry, c’est désormais Duncan Robinson qui fait la une et qui continuera de planter de la grosse tomate du parking à Miami. 90 millions sur cinq ans ? C’est donc en 2021 le prix d’un mec qui ne sait faire qu’une chose mais qui le fait très bien.

Il est désormais le joueur ayant signé le plus gros contrat all-time… pour un non-drafté. Trois saisons à Miami pour Jimmy Neutron, une première pour comprendre les règles et depuis c’est la folie. C’est la folie du parking notamment et surtout, puisque depuis deux ans l’homme qui possède l’histoire toute entière des Spurs sur sa carte d’identité a tout de même planté quelques 520 tirs du parking, faisant de lui un Top 5 sniper de la Ligue et l’un des plus jeunes joueurs de l’histoire à scorer autant de loin. Merci 2021 hein, puisque de nos jours la raquette n’existe plus, mais tout de même, Duncan ne ressemble à rien mais vous punira si vous lui laissez deux millimètres de libre. Du coup ? On prend le carnet de chequos côté Pat Riley et on signe, on signe et on signe encore, et tant pis si c’est cher.

30 millions l’année pour Kyle Lowry, 45 pour Jimmy Butler et donc une petite vingtaine pour DR, rajoutez un petit Tyler Herro et du bout de banc et le backcourt 2021-22 d’Erik Spoelstra est donc emballé ficelé, ce qui veut dire que, sauf tremblement de terre, DeMar DeRozan ne rejoindra pas son bestie Kyle en Floride la saison prochaine. On n’est pas sur une Dream Team non plus mais ça reste très solide et on compte sur le Parrain Patoche pour nous faire bouger ça again and again. Quoiqu’il en soit Duncan Robinson nous prouve ici que la Draft n’est pas l’unique chemin vers la gloire et le pognon mais attention, ça ne veut pas dire que toi, dans ton canapé, tu aies la moindre chance.

Duncan Robinson pourra faire péter très vite la maison pour la mamma, mais Pat Riley, Erik Spoelstra et toute la bande espéreront surtout que l’homme à la houppette continuera se saigner la ligne à 3-points. Car ce ne serait pas le premier à regarder sa thune plus que le panier, n’est-ce pas Davis Bertans.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top