Jazz

Transfert : Derrick Favors envoyé au Thunder, décidément Sam Presti n’en rate pas une quand il s’agit de récupérer du pick

Derrick Favors

Here we go again…

Source image : YouTube

La Draft est terminée depuis plusieurs heures, mais ça s’active toujours dans les coulisses de la NBA. En effet, un nouveau trade vient de tomber entre Utah et Oklahoma City. Spoiler, ça concerne Derrick Favors et des… picks de draft bien évidemment. 

Sam Presti est toujours à l’affût. Même le soir de la Draft, quand il s’agit d’utiliser ses picks sur des prospects, le boss du Thunder trouve un moyen pour agrandir encore plus sa collection de first rounders. Cette fois-ci, pour récupérer un choix du premier tour, il a profité de la situation salariale du Jazz, qui souhaite absolument prolonger le meneur Mike Conley malgré des finances un peu dans le rouge. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, qui n’a toujours pas fermé l’œil depuis genre deux jours, le Jazz a envoyé l’intérieur vétéran Derrick Favors au Thunder en compagnie d’un choix de premier tour, et récupère en échange un choix de second tour. Si on savait qu’Utah envisageait de se séparer de certains vétérans, on se demandait qui allait vraiment faire ses valises au final. Joe Ingles ? Derrick Favors ? C’est donc le deuxième qui quitte Salt Lake City ce vendredi, un an seulement après son retour dans la franchise où il a notamment joué entre 2011 et 2019.

Avec ce trade, le Jazz libère quasiment dix millions de dollars et peut donc avancer un peu plus sereinement d’un point de vue financier. Côté Oklahoma City, le Thunder va désormais devoir se coltiner le contrat du pivot de 30 ans. S’il est un vétéran respecté, Favors reste sur une campagne un peu compliquée à Utah (5 points, 5 rebonds de moyenne) et possède une player option à dix millions de dollars pour la saison prochaine. Mais ça, Sam Presti s’en tape un peu, lui qui a pris l’habitude d’accepter des contrats pas top pour récupérer des choix de draft en vue de la reconstruction de sa franchise. D’après nos derniers calculs, Presti posséderait désormais 288 choix de draft sur les sept années à venir. Plus sérieusement, c’est un deal qui fait les affaires des deux équipes au vu de leur situation respective, et au final on n’est pas du tout surpris.

Sam Presti continue d’accumuler du pick, le Jazz se débarrasse d’un contrat en vue de la prolongation de Mike Conley, agent libre cet été. Donc tout le monde est content. Allez, next. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top