3x3

BIG3 League, semaine 3 : Joe Johnson toujours aussi chaud, des highlights à foison… à côté de ça, les JO c’est un tournoi cadet

Royce White 26 juillet

Le Power toujours intouchable, et Royce White était déchaîné !

Source Image : Youtube

La France qui tape Team USA pour la deuxième fois de suite, Luka qui claque 48 points pour ses débuts en JO, c’est bien beau mais nous on veut voir du VRAI basket, celui aux spots à 4-points et aux vétérans déchaînés. Vous l’avez bien compris, entre deux voyages à Tokyo, c’est l’heure du récap !

Team USA a quitté Las Vegas pour les JO il y a quelques jours, mais ne vous inquiétez pas, Joe Johnson, Leandro Barbosa et toute la team ont mis le feu à l’Orleans Arena. L’Orleans Arena… à Las Vegas, ça n’a aucun sens, à l’image de la BIG3 finalement. Des merveilles de Joe Johnson à la troisième défaite du Bivouac, retour sur les matchs de cette troisième semaine. Allez, c’est parti pour votre dose de WTF hebdomadaire, et spoiler : les vétérans ont encore du jus, même après deux semaines de compet’. D’ailleurs, petit disclaimer au cas où certains noms ne vous disent rien, on vous promet qu’on en a inventé aucun.

POWER VS BALL HOGS : 51-46

Cette troisième journée a commencé fort ! Mené par le trio Joe Alexander (14 points) – Royce White (14 points, 7 rebonds) – Cuttino Mobley (10 points), le Power a tenu tête à un Leandro Barbosa taille patron (20 points, 8 rebonds et 4 passes décisives), bien aidé par un Jodie Meeks solide à 16 unités (c’est vraiment un autre monde la BIG3). Seule fausse note pour le Power, la blessure de Mobley, contraint de quitter le terrain à cause d’une douleur à la jambe (sûrement de l’arthrose).

TRILOGY VS TRIPLETS : 44-51

Trilogy contre les Triplets, qui va maintenir sa série d’invincibilité, qui va s’incliner pour la première fois ? Au-delà du teasing pété digne de télé-réalité, on a assisté à un vrai show Joe Johnson, bientôt proprio de cette ligue. Avec 26 points et 12 rebonds, le GOAT Joe s’est défait sans grande difficulté du Trilogy mené par Jarrett Jack. Attention, retenez bien cette confrontation, ça sera potentiellement la finale, et le duel Joe Johnson – Jarrett Jack n’est pas fini. Le pire c’est qu’on dit ça au premier degré.

TRI-STATE VS GHOST BALLERS : 50-42

Alors là, on a eu le droit à un gros duel entre les Ghost Ballers et le Tri-State, et on a eu même droit à un Mike Taylor éjecté après deux techniques, qui ambiance la foule. Bon, le seul problème c’est que c’est lui qui permettait aux Fantômes de survivre face à un Jason Richardson injouable. Auteur de 22 points et 9 rebonds, s’offrant même un petit shoot à 4-points, J-Rich a infligé aux Ballers leur première défaite de la saison. Comme quoi, à 40 ans on peut toujours s’éclater.

3’S COMPANY VS 3 HEADED MONSTERS : 46-50

Kevin Murphy a été MONS-TRU-EUX ! Non non, pas Calvin, mais bien Kevin Murphy. Les deux équipes se rendaient coup pour coup, et au final ce sont les Monsters qui ont eu le dernier mot, sous l’impulsion d’un Murphy à 24 points et d’un Reggie Evans en double-double (12 points, 13 rebonds). Côté 3’s, qui portaient bien leur nom dans ce match d’ailleurs, ils n’ont rien pu faire face à l’adresse des 3 Headed Monsters malgré la présence de légendes NBA comme Drew Gooden, Mario Chalmers ou encore Jeremy Pargo.

KILLER 3’S VS ALIENS : 50-47

Décidément, les Aliens n’y arrivent pas, et cette fois, leur bourreau s’appelait Donte Greene (21 points). L’ancien joueur des Kings – comme quoi ils sont capables d’avoir des champions – a offert la victoire aux Killers comme un vrai… tueur du coup, concluant le match sur un 1-contre-1 sifflé par l’arbitre (cf. la règle « Bring the Fire » pour ceux qui ne comprennent rien), parce que c’est aussi ça le charme de la BIG3. Mais le tournant du match, et aussi l’action de la soirée, elle est signée Franklin Session, qui claque un poster incroyable sur le gros Jason Maxiell, lançant le comeback des Killer 3’s. On avait dit que c’était WTF, mais c’est kiffant parfois aussi ! Toujours à la quête d’une première victoire, les Aliens ne sont pas passés loin, menés par un Brandon Rush des grands soirs, inscrivant 22 points dont quatre shoots depuis le parking.

ENEMIES VS BIVOUAC : 50-34

On parlait du poster de Frank Nitty… eh bien Josh Smith, bien connu des arceaux NBA, s’est aussi offert un gros dunk avant de sortir sur blessure. Le match ? Oui bon le Bivouac a encore pris une raclée de 14 points donc on s’en fout un peu, à la seule exception que la nouvelle recrue de la ligue d’été préférée des Ricains – Nick Young – a mis 13 points, soit quasiment trois fois plus que lors de ses deux matchs cumulés, pour aider les Enemies dans leur win collective. Trop seul, Will Bynum n’a rien pu faire face à Elijah Stewart, Young, et Perry Jones, qui a terminé le match sur un beau shoot à 4-points, histoire de bien finir ça comme il faut.

Bon voilà, cette ligue est toujours aussi incroyable qu’improbable, entre les papys qui ne veulent pas raccrocher les baskets et les mecs sortis de nulle part qui nous lâchent des grosses perf’, tout ça parfaitement épicé avec des règles venues tout droit des Harlem Globetrotters. Rendez-vous la semaine pro pour la suite, en attendant, on vous libère et on vous laisse brancher France Télé pour suivre les JO, même si c’est moins ouf qu’un Leandro Barbosa en mode MVP.

Le classement après cette troisième semaine

classment BIG3 semaine 3

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top