Bucks

Giannis Antetokounmpo est un FREAK : un block monumental sur Deandre Ayton dans le money time, celui-là on va s’en souvenir longtemps

Juste incroyable…

Source image : NBA League Pass

C’est tout simplement l’action de ce Game 4. Dans les derniers instants de la rencontre, alors que les Bucks venaient de prendre l’avantage, Giannis Antetokounmpo a sorti un contre absolument énorme sur Deandre Ayton, boostant ainsi les chances de son équipe. Une action all-time, et le mot n’est pas trop fort.

Déjà dans le Game 1 de ces Finales NBA 2021, le Greek Freak avait dominé les highlights en réalisant sa meilleure imitation de LeBron James. Un chasedown block monstrueux sur Mikal Bridges en contre-attaque, pour un retour cinq années en arrière à l’Oracle Arena. Mais c’était dans un Game 1, en fin de première mi-temps. Si tous les moments sont importants dans l’ultime série de la saison, on ne peut pas non plus parler d’action décisive malgré l’incroyable effort du double MVP. Contrairement à cette nuit. Parce que cette nuit, Giannis a non seulement sorti un nouveau contre exceptionnel avec cette fois Deandre Ayton dans le rôle de la victime, mais il a surtout sorti ce contre à 75 secondes de la fin, avec des Bucks à +2 au tableau d’affichage. Les Suns ne s’en remettront pas. En même temps, comment ne pas être sonné après une telle action défensive que seul Giannis semble capable de réaliser sur la planète Terre ? Sur une tentative de alley-oop entre Devin Booker et Deandre Ayton, le pivot de Phoenix pensait pouvoir conclure pour remettre les deux équipes à égalité, et c’est là que Giannis est sorti de nulle part. « SHOT BLOCKED BY ANTET..KOUNMPO, WHAT A BLOCK FROM GIANNIS ! ». Le commentateur Mike Breen s’est enflammé à juste titre, parce qu’il vient d’assister aux premières loges à l’une des plus grandes actions défensives de l’histoire des Finales NBA. Et quand on dit ça, ce n’est pas simplement une réaction à chaud. Car dans dix, quinze ou vingt ans, on s’en souviendra encore, surtout si les Bucks finissent par remporter les Finales NBA.

« This is one of the great recovery plays you’ll ever see. » Jeff Van Gundy a su trouver les mots justes. Le chasedown de Giannis sur Bridges était très impressionnant, mais ce block l’est sans doute encore plus. Pour tout basketteur normalement constitué, c’est juste humainement impossible de pouvoir combler l’espace sur le temps de passe pour ensuite contrer Deandre Ayton à la conclusion du alley-oop. Mais on le sait, Antetokounmpo n’est pas vraiment humain, après tout ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le Greek Freak. Si vous aviez besoin d’une preuve supplémentaire, là voici. Dans une soirée où Khris Middleton a véritablement porté les Bucks sur ses épaules en attaque, Giannis était un peu dans l’ombre mais ce contre a rappelé à tout le monde pourquoi il possède un titre de Défenseur de l’Année sur son CV. Un block qui ponctue quand même une belle prestation de Giannis au cours du Game 4. S’il n’a pas réalisé de perf’ à 40 pions cette fois-ci, il a pesé dans les différents secteurs du jeu pour terminer avec 26 points, 14 rebonds, 8 passes, 3 interceptions, 2 contres à 11/19 au tir. Du lourd, et un titre de MVP des Finales qui se rapproche pour le Grec si jamais les Bucks parviennent à prendre le dessus sur Phoenix dans cette série. On n’en est pas encore là bien évidemment, mais on peut déjà dire que les premières Finales du Freak sont à la hauteur des attentes qu’on pouvait avoir le concernant. Et dire qu’il avait le genou en W il y a même pas deux semaines. #Monstre.

« Selon moi, c’est le meilleur block de tous les temps. Bien évidemment, on ne peut pas être totalement objectifs, et vous pouvez parler du block de LeBron aussi. Mais voir un block alors qu’il [Giannis, ndlr.] était en couverture sur pick & roll, alors qu’il devait juger la passe tout en surveillant Ayton qui voulait ensuite dunker la balle, difficile de faire plus impressionnant que ça. »

– Pat Connaughton après le match

Cette action restera dans les mémoires, peu importe ce qui arrive dans cette série à partir de maintenant. Mais si les Bucks terminent champions NBA, on parlera peut-être de l’action signature de Giannis en carrière. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top