Knicks

Le Madison accueillera 13 000 fans pendant les Playoffs : regardez bien, deux infos incroyables se cachent dans ce titre

Madison Square garden public

L’info est folle, et l’ambiance ne le sera pas moins.

Source : montage via Youtube

Le Madison Square Garden est donc de nouveau prêt à rugir pendant les Playoffs. Le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, a annoncé ce lundi que l’enceinte serait prête à accueillir 13 000 spectateurs pour faire péter les décibels. De la même façon, les Nets bénéficieront aussi de ce privilège au Barclays Center.

Quelle merveilleuse nouvelle ! Non seulement les Knicks sont en Playoffs, hein quoi comment wesh vas-y, mais ils pourront y retrouver leur public si précieux et à deux tiers (!) de sa capacité, dès dimanche face aux Hawks. Premier Etat à permettre ce genre de rassemblement pour un match NBA, New York ouvre ainsi la voie aux copains pour faire de même. La situation sanitaire à NYC n’étant pas la meilleure des Etats-Unis, il se pourrait que les gouverneurs ouvrent les vannes à leur tour dans les autres Etats, mais cette évolution se fera à la discrétion de chaque gouverneur et rien ne les oblige à suivre le chemin de M. Cuomo. Les aficionados du vrai New York pourront donc arrêter de ronger leur frein et se rendre dès ce dimanche à la Mecque du basket, mais attention des critères ont été énoncés pour la distribution. Ainis, 50% des 13 000 places vendues seront réservées aux personnes vaccinées. Notamment encouragé par le proprio James Dolan, le vaccin limitera le risque de transmission et est à terme, la solution la plus rassurante pour retrouver des salles pleines. L’autre privilège des personnes vaccinées ? Il sera de pouvoir s’assoir côte à côte, wow, alors que les autres devront présenter un test PCR ou anti-génique négatif et garder leur distance dans la salle. Les masques ne vont donc pas tomber et l’ensemble du Madison Square Garden devra enfiler son plus beau tissu sur le visage, zéro prise de risque. 

Les matchs des Knicks étaient déjà les plus excitants à regarder ces derniers temps, un public en effectif réduit parvenant à redonner une esquisse d’ambiance dans le Madison, le tout combiné à une lutte pour le spot 4-5 avec le Heat et les Hawks, sans compter la nouvelle starification de l’idole à Manhattan : Julius Randle. A l’aube d’une série face à Atlanta où les Knicks, cette information a aussi ses conséquences sportivement parlant, New-York a l’avantage du terrain, la façon dont la Knicks Nation pourrait galvaniser ses joueurs boostera forcément les hommes de Thibs, à voir désormais comment les Hawks répondront à cette pression psychologique que le Garden infligera.

A New York, tous les feux sont au vert pour le plus grand plaisir de la Knicks Nation. Cette info ne présente pas la certitude d’être l’antichambre pour un retour à une vie normale mais elle permet au moins aux Knickerbockers de se mettre toutes leurs chances de leur côté pour passer un tour en Playoffs. Un cap que Big Apple n’a connu qu’une fois depuis… vingt ans, c’était en 2013, déjà.

Source : New York Times, AMNY Sports, Yahoo sport 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top