News NBA

Les Capitanes de Mexico City feront leurs débuts en G League à la rentrée : le pick-and-roll Gignac-Thauvin va faire des ravages

Capitanes Mexico G League 7 mai 2021

Les Mousquetaires de Corbeil-Essonnes c’est pour quand ?

Source image : montage via YouTube

Pour la première fois, une équipe d’Amérique Latine va rejoindre une ligue sportive professionnelle nord-américaine, et ça, la NBA n’est pas prête d’arrêter de s’en vanter. Les Capitanes de Mexico City vont donc devenir la 29è équipe de G League à partir de la rentrée prochaine.

Pour rappel, la relation entre la Grande Ligue et la G League, c’est un peu comme le grand frère qui donne à son petit frère une mannette pas du tout reliée à la console pour qu’ils « jouent ensemble ». Chaque équipe de G League est affiliée à un son grand frère de NBA, exemple : les Pistons de Detroit et le Drive de Grand Rapids où Sekou Doumbouya a dû faire ses preuves avant de gagner sa place chez les grands. Les Capitanes seront la deuxième équipe – avec la Ignite Team – de la Little Brother League à ne pas être affiliée. Le club de première division mexicaine est alors évidemment très fier d’intégrer la Gatorade League, afin de représenter au presque plus haut niveau le Mexique. Parce que pour l’instant, le seul joueur mexicain qui évolue en NBA s’appelle Juan Ronel Toscano-Anderson : vous êtes déçu ? Eux aussi.

Adam Silver a comme toujours bien rôdé son affaire puisque l’expansion vers le sud (bien qu’il ne veuille pas dire que la NBA est en mode expansion) a commencé il y a bien longtemps. Le premier match de pré-saison au Mexique a eu lieu en 1992. Depuis, 28 matchs NBA se sont joués au pays de la tequila. On se rappelle d’un Luka Doncic en 2019 qui montrait à tout le monde qu’il était magicien où qu’il aille : Madrid, Dallas, Mexico, tout ça pour lui c’est du gâteau, ou du guacamole… Puisqu’une équipe est crée en G League là où des matchs NBA sont passés, pourquoi pas rêver nous aussi avec le NBA Paris Game 2020 : Les Mousquetaires de Corbeil-Essonnes, ça claque non ? Comme annoncé en décembre 2019 (lors de la masterclass du Slovène), les Capitanes ont signé un contrat pour évoluer en G League (prochainement Gignac League du coup) pendant cinq ans. Mais bon le COVID a toqué à la porte du Mexique, et des States, et du monde entier en fait, ce qui a retardé ce contrat, finalement prêt à démarrer pour la saison 2021-22. Les Capitanes de Ciudad de Mexico, aussi dur que à prononcer qu’Antetokounmpo, sont une équipe fondée en 2017 avec des résultats très respectables en Liga Nacional de Baloncesto Profesional (n’oubliez pas de lire avec votre accent Espagnol LV2), un logo muy clean, calibre G League. Ils évolueront au Gimnasio Juan de la Barrera, une très belle salle de 5 200 places avec un CV chargé : volley aux Jeux-Olympiques 1968, plusieurs NBA Games… Le marché mexicain est très important, la Ligue sait comment en profiter.

La NBA ouvre ses portes en franchissant le mur du Mexique, encore une belle avancée dans l’expansion de la NBA, qui semble profiter à tout le monde : gagnant-gagnant-gagnant (ne vous en faites pas, les Pistons perdent dans tous les cas).

Source texte : ESPN et NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top