Jazz

Donovan Mitchell touché à la cheville : grosse frayeur dans l’Utah, heureusement on a des nouvelles rassurantes

Ce genre d’image…

Source image : YouTube

Dans une saison caractérisée par de nombreuses blessures parmi les All-Stars, un nouveau grand nom s’est ajouté à la liste. Hier soir, lors de la rencontre opposant le Jazz aux Pacers, Donovan Mitchell a dû quitter ses coéquipiers…

On est quasiment au milieu du troisième quart-temps. Le Jazz, mené 74-65 sur son parquet, se bat pour revenir à hauteur des Pacers mais l’équipe du Lac Salé est sur le point de perdre Donovan Mitchell. Sur un turnover de son copain Mike Conley, Spida veut éviter une contre-attaque en sautant pour tenter d’intercepter une passe d’Edmond Sumner, mais il retombe mal. Sur l’écran, on ne voit que quatre joueurs du Jazz en défense, Donovan ne pouvant pas revenir car touché à la cheville. Les images font flipper. L’arrière du Jazz a besoin de ses coéquipiers pour tenir debout, ce qui n’est jamais vraiment bon signe. Il est obligé de quitter la rencontre, et c’est tout l’Utah qui retient son souffle. Peu après, Adrian Wojnarowski d’ESPN a heureusement apporté des nouvelles rassurantes : les premiers examens n’ont pas révélé de fracture et on serait plus sur une entorse mineure. On va attendre les résultats de l’IRM pour confirmer cela et voir la durée de son absence, mais il y a de l’optimisme dans le camp du Jazz. On croise les doigts pour que ce scénario soit confirmé car après la grosse blessure de Jamal Murray il y a quelques jours, on n’a pas envie de voir un autre arrière calibre All-Star rater la fin de la saison. On a déjà eu assez de blessures cette année, pas besoin d’en rajouter.

Si le Jazz a un collectif très solide des deux côtés du terrain et des joueurs qui peuvent step-up (Bojan Bogdanovic, Joe Ingles, Mike Conley, Jordan Clarkson), il ne peut pas espérer grand-chose en Playoffs sans Donovan Mitchell. Spida représente le dynamiteur de cette équipe, l’option offensive numéro un, celui qui peut faire de très grosses différences dans une série de Playoffs. On ne remplace pas un mec qui tourne à plus de 26 points (44% au tir, plus de 38% du parking et 84% aux lancers-francs) et 5 passes de moyenne cette saison. Son explosivité et sa créativité sont indispensables au Jazz, et c’est évidemment dommageable de voir un attaquant aussi chaud être coupé dans son élan de la sorte. Juste pour rappel, Mitchell a tourné à 40 points de moyenne sur quatre matchs entre le 7 et le 12 avril (41, 37, 42, 42), une série rappelant le premier tour des Playoffs 2020 dans la bulle face aux Nuggets, où il avait offert un duel grandiose avec Jamal Murray. On espère très vite le revoir en grande forme car il représente exactement le genre de joueur capable de nous faire bondir du canapé à tout moment.

Les résultats de l’IRM ne devraient pas tarder. On a cru au pire au début, on respire un peu mieux aujourd’hui après les premiers retours mais on va tout de même attendre le diagnostic final avant de pousser un cri de soulagement. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top