Nets

Officiel : LaMarcus Aldridge annonce brutalement sa retraite, le cœur a dit stop

LaMarcus Aldridge Spurs

Victime de problèmes cardiaques, LaMarcus Aldridge a pris la difficile décision de mettre un terme à sa carrière professionnelle.

Source image : Twitter @Spurs

C’est une Shams bomb que l’on aurait préféré ne pas voir tomber sur le petit oiseau bleu ce jeudi après-midi. Victime de problèmes cardiaques, LaMarcus Aldridge annonce brutalement sa retraite à 35 ans.

Arrivé à Brooklyn à la fin mars, juste après avoir négocié son buyout avec les Spurs, l’ailier-fort espérait obtenir une bague en rejoignant le plus gros contender de la NBA jusqu’à la fin de la saison. Malheureusement, LMA ne touchera jamais le trophée Larry O’Brien du doigt, stoppé net dans sa carrière par des problèmes au cœur. Aussi difficile que soit la décision, c’est évidemment la bonne de la part du Texan qui va désormais pouvoir se concentrer sur les soins et la récupération afin de se débarrasser de ce souci de santé. Pris de court par une alerte cardiaque, il a annoncé sa retraite immédiate dans une lettre ouverte publiée sur son compte Twitter.

« Aujourd’hui, c’est le cœur lourd que j’écris cette lettre.

Lors de mon dernier match, j’ai senti des battements de cœur irréguliers lorsque je jouais. Plus tard ce soir-là, le rythme s’est empiré et cela m’a encore plus inquiété.

Le matin suivant, j’ai expliqué à l’équipe ce qui m’arrivait et ils ont fait la bonne chose en m’emmenant à l’hôpital pour me faire passer des examens.

Même si je me sens mieux maintenant, ce que j’ai senti au niveau de mon cœur cette nuit-là est l’une des expériences les plus terrifiantes que j’ai vécu.

Ceci étant dit, j’ai pris la difficile décision de me retirer de la NBA. Pendant 15 ans, j’ai priorisé le basketball et il est temps aujourd’hui de mettre ma santé et ma famille au sommet de ces priorités.

Je suis reconnaissant pour tout ce que ce sport m’a donné : les bons souvenirs y compris les hauts et les bas, les amitiés que je vais garder pour toujours. Je remercie Portland pour avoir drafté ce frêle gamin du Texas et pour lui avoir donné une chance. La ville de Portland m’a offert des années inoubliables.

Ils resterons toujours dans mon cœur. Je veux remercier les Spurs pour m’avoir accepté dans leur famille et pour m’avoir fait vivre cinq belles années. Et enfin et surtout, je tiens à remercier Brooklyn. Vous me souhaitiez vraiment, il n’y a aucun doute. Dans un sport qui change tellement, vous m’avez demandé de venir et de jouer à ma façon ce qui était plaisant à entendre. Je suis désolé de ne pas avoir pu rester plus longtemps mais j’ai beaucoup aimé faire partie de ce groupe spécial.

On ne sait jamais quand quelque chose va s’arrêter alors assurez vous de profiter de chaque moment. Je peux dire que c’est ce que j’ai fait.

Sincèrement,

LA »

Septuple All-Star et membre d’une All-NBA Team à cinq reprises, c’est dans sa première franchise, aux Blazers, qu’il a atteint son prime. L’évocation de son duo avec Brandon Roy puis Damian Lillard ravivera de nombreux souvenirs aux fans de l’Oregon qui espéraient encore le voir revenir à Rip City lorsqu’il a été libéré par San Antonio en cours de saison. La réunion n’aura finalement pas lieu mais on ne peut qu’être compréhensif et rassuré de savoir que LaMarcus Aldridge a décidé de ne prendre aucun risque avec sa santé. Après 15 ans dans la Grande Ligue et près de 20 000 points en un peu plus de 1 000 matchs, il rejoint ainsi la longue liste des multi-étoilés jamais titrés en NBA. Il peut tout de même raccrocher avec fierté et compter ses records et les bons souvenirs. Son record de franchise aux rebonds et sa troisième place au classement des meilleurs scoreurs all-time des Blazers peuvent encore tenir un moment et les Spurs auront toujours des étoiles dans les yeux en se remémorant sa saison 2018-19.

Les hommages devraient se multiplier dans les prochaines heures et les prochains jours. Après un départ si soudain, cela devrait aider LaMarcus Aldridge à faire le deuil de sa carrière qui touchait presque à sa fin mais qui aurait encore pu se finir en apothéose avec l’obtention d’un titre sous le maillot des Nets par exemple. Pour se consoler, on va refaire tourner les vidéos de ses turnaround jumpers en réalisant la chance qu’on a eu de le voir jouer en direct.


Source texte : The Athletic et LaMarcus Aldridge

1 Comment

1 Comment

  1. Clémentino

    15 avril 2021 à 19 h 32 min at 19 h 32 min

    ❤️❤️❤️❤️

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top