Lakers

Andre Drummond est complètement à la rue en attaque : pas de panique, les stars seront bientôt de retour pour le gâter

Andre Drummond pari

« Quand tu t’apprêtes à passer d’Alex Caruso et Markieff Morris à LeBron et AD.

Source image : YouTube

Andre Drummond, fraîchement (non) débarqué chez les Lakers fin mars, éprouve actuellement les plus grandes galères à exister dans les systèmes offensifs de Frank Vogel. Seulement trois petits points inscrits avant-hier face à New-York et quatre la nuit dernière contre Charlotte ? Allez, rien de bien grave, il faut juste assurer en attendant le retour des deux cyborgs.

C’est bien un tout petit Drummond que nous voyons depuis quelques matchs avec les Lakers (3,5 points et 11 rebonds en deux matchs avec un peu moins de 25 minutes de jeu). Fort heureusement la brutasse fait plutôt très bien le taf en défense, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a été recruté, car comprenez bien qu’une équipe dans laquelle évolue habituellement LeBron James et Anthony Davis ou encore Dennis Schröder et Montrezl Harrell n’attend pas de vous monts et merveilles en attaque. Andre Drummond est là pour jouer les aspirateurs de luxe,  pour gêner en défense, et s’il peut apporter son lot de dix ou douze points par match ce ne sera que bénéfice. Néanmoins, ce n’est pas habituel de voir Andre Drummond galérer à ce point en attaque. Le back-to-back Knicks / Hornets est d’ailleurs le deuxième plus petit nombre de points inscrit par Drummond dans un enchaînement de deux matchs et en ayant joué 20 minutes minimum, paye ta stat, de quoi titiller le grand dadais venu de Cleveland, comme il l’a fait savoir en interview avec ESPN après son match face à Charlotte cette nuit :

« Sur le plan offensif, c’est probablement le pire match que j’ai joué dans ma carrière.

J’essaie toujours de comprendre. Je n’ai pas l’intention de me laisser distraire. Je sais pourquoi je suis ici, c’est-à-dire pour aider cette équipe en défense. Offensivement, ça viendra pour moi. »

Mais le grand pivot des Lakers peut compter sur le soutien – même si la situation n’est pas vraiment inquiétante – de Kyle Kuzma et de son coach, Frank Vogel.

« Ça ne va pas se faire du jour au lendemain. Rome ne s’est pas construite en un jour. Je pense que pour lui, c’est un grand ajustement à faire. Quand vous y pensez, il n’a jamais vraiment été coaché dans sa carrière – à Detroit, à Cleveland – et puis venir ici dans une organisation qui vise le titre, c’est dur ». – Kyle Kuzma.

« Je pense qu’avoir LeBron et AD à ses côtés contribuera. Ils vont pouvoir le mettre dans de bonnes conditions ». – Frank Vogel.

Là-dessus, on ne peut pas être plus d’accord avec les propos du coach, alors qu’on relèvera à peine la punchline de Kuzminho aux différents coachs connus par Dede. Quand on connait les antécédents de LeBron James en Playoffs dans ses précédentes franchises, avec bien souvent à ses côtés de sacrés artistes peintres, on sait pertinemment que tout ce que le roi touche se transforme en or ou pas loin. Idem concernant l’impact sur la défense adverse puisque vous ne défendez évidemment pas de la même façon quand vous avez LeBron ou AD en face. Surtout que depuis deux matchs, Andre Drummond subit une défense… en zone, ce qui le coupe totalement du jeu au poste, bienvenue en DM3. Si gros Dede ne tourne depuis son arrivée en ville qu’à 10.5 points par matchs depuis qu’il a rejoint les Lakers, ses 11,3 rebonds font énormément de bien aux Lakers, d’autant plus que le pivot n’est pas encore à 100% puisqu’il récupère encore d’un petit bobo au pied, d’autant plus que les Lakers doivent également s’adapter chaque soir ou presque à un nouveau cinq majeur, pas vraiment idéal quand vous voulez intégrer un nouveau dans un collectif.

On le comprend très bien Andre Drummond. Ca doit faire un peu bizarre d’avoir un vrai coach, d’excellents coéquipiers,  et le tout dans une franchise qui sait ce que signifie le terme ambition. Mais Dédé semble avoir compris son rôle et l’impact qu’il est censé avoir dans cette équipe. Ne reste plus qu’à trouver un peu plus souvent le chemin du cercle.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top