Hawks

Bogdan Bogdanovic prend ses aises à Atlanta : belle montée en puissance depuis quelques semaines, il est là le Bodga qu’on aime

Bogdan Bogdanovic

Bogdanovic, l’homme fort des Hawks.

Source image : YouTube

Arrivé cet été à Atlanta après l’imbroglio Bucks – l’affaire du sign and trade mais sans le sign ni le trade -, Bogdan Bogdanovic a eu un peu de mal à développer son jeu. Une fracture du genou plus tard, il revient en forme. Et si c’était lui, le réel moteur de cette équipe d’Atlanta qui performe cette saison ?

C’était un joueur que beaucoup attendaient, et il a mis du temps à se montrer. Des productions statistiques en deçà de ce qu’il peut proposer et surtout en tant que remplaçant. Avant son gros bobo au genou, Bogdan tournait à 9,9 points de moyenne à 38,5% au tir dont 36,2% de loin, avec 3,8 rebonds et 2,1 passes décisives en à peine 24 minutes de jeu. Pas folichon folichon pour un joueur ayant signé – hein les Bucks, signé – pour quatre ans et 72 millions à Atlanta en tant qu’agent libre lors de la dernière intersaison. Et puis y’a eu cette blessure au genou droit début janvier. Il est contraint de s’éloigner des parquets et fera son retour seulement au moment du All-Star Break. Quasiment deux mois d’absence et des résultats décevants pour les Hawks qui pensaient avoir frappé fort sur le marché avec leurs recrues. Vous ajoutez à ça des relations pas tip top entre le coach Lloyd Pierce et ses joueurs, et vous avez là un parfait exemple d’une intégration difficile dans un groupe. En l’espace d’une semaine, les Hawks ont viré Pierce et récupérer Bogdan Bogdanovic le 2 mars. Une belle semaine en somme vu ce qui se passe depuis du côté d’Atlanta, avec un Bogda de retour en forme sous les ordres de Nate McMillan.

On vous le confirme, Bogdanovic revit et prend ses aises au sein du collectif des Hawks. Depuis le retour du Serbe, Atlanta a mis la cinquième, et on n’est pas sur une Saxo Bic poussée à 100 kilomètres à l’heure pied au plancher sur l’autoroute. Oh non. Les Faucons avaient un bilan de 14 victoires pour 20 défaites le 1er mars et sont désormais à 30 succès pour 25 revers avec une belle quatrième place dans la Conférence Est aujourd’hui. Non pas qu’il faille mettre toutes les louanges sur Bogdan Bogdanovic, d’abord discret lors des premières rencontres après son retour. Mais il est clair qu’il est aujourd’hui en forme et c’est l’équipe d’Atlanta qui en profite malgré l’absence de John Collins (forfait depuis le 1er avril) et Trae Young (deux matchs ratés depuis début avril). Les fiches de stats du Serbe sont plus que bonnes. C’est simple, sur ses dix derniers matchs, il tourne à 20,5 points à 50% au tir dont un énorme 51,9% à 3-points. Le tout avec 4,3 rebonds et 4,0 passes décisives en 35,2 minutes de jeu. Nate McMillan lui fait amplement confiance – à juste titre – et le fait démarrer dans le cinq majeur depuis le 26 mars, le temps pour BB de se remettre en jambes. Une nette progression pour lui, qui insuffle énormément de sérénité dans le jeu et permet à Trae Young et John Collins d’avoir la conscience tranquille. La preuve en est, sur les deux derniers matchs – face aux Hornets et aux Raptors -, et ce malgré les absences de Young et Collins, celui qui tient la maison, c’est Bogdan. 27,5 points de moyenne sur ces deux rencontres, à 16/24 depuis le parking, et Atlanta gagne à chaque fois. C’est donc un tout nouveau visage que nous propose Atlanta depuis un peu plus d’un mois, en jonglant entre les absences. Malheureusement pour les Hawks, l’infirmerie ne se vide pas encore. Cam Reddish (tendon d’Achille) sera absent deux semaines de plus, De’Andre Hunter (genou) est toujours out, Danilo Gallinari (pied) a raté quatre des sept derniers matchs, Tony Snell (cheville) les deux derniers, tandis qu’il faudra sans doute encore patienter un peu pour revoir le duo Young – Collins en action. Vivement que tout le monde soit opé pour voir jusqu’où peuvent monter les Faucons.

Bogdan Bogdanovic revit depuis son retour et affiche des lignes de stats plus que convaincantes, avec les victoires qui vont avec. On a enfin retrouvé le niveau du Serbe auquel on s’attendait, pour le plus grand plaisir des fans des Hawks.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top