Lakers

Les Lakers roulent sur les Warriors en une mi-temps : mode rouleau compresseur activé, message à la Ligue bien envoyé

LeBron James Lakers 1 mars 2021

Il avait déjà pris la douche à la mi-temps.

Source image : NBA League Pass

C’était la seconde affiche de la soirée après le choc entre Bucks et Clippers et il a vite tourné au carnage en faveur des Lakers. Oublié le choke de la mi-janvier, le champion, privé d’Anthony Davis, a envoyé un gros message à la concurrence. 

Stephen Curry vs LeBron James, LBJ vs Baby Face, ce sont toujours des retrouvailles qui valent la peine d’être matées. Pour autant, ce match a loin d’avoir tourné au duel entre les deux stars, les Lakers y vont veillé. Entame parfaite avec une défense active, des points cadeaux sur transition mais aussi une adresse chirurgicale du parking, histoire d’enfoncer une équipe qui s’était rendue reine en la matière. L.A s’était payé un trou noir sur les derniers matchs et on voit vite l’apport que peut avoir un Dennis Schroder quand il est de retour aux affaires. La circulation est fluide et les paniers ouverts s’enchaînent. La température prend tout le monde, même le vieux Gasolito s’y met et il y a déjà +20 après 12 minutes. C’est le début d’un long chemin de croix pour les Dubs. Non seulement les Lakers récitent leur basket mais Golden State est à côté du sien. Le seul soupçon de révolte de la soirée est intervenu après un 7-0 des visiteurs, très vite calmés par leurs hôtes. A la mi-temps, on pouvait déjà fermer la boutique, les remplaçants s’étaient mis au diapason des titulaires et le match virait à la démontada. L’écart final de 26 points était presque généreux pour une équipe qui n’a pu que constater les dégâts tout le long. Aucune chance de remonter au score cette fois-ci et ce sont donc les coiffeurs qui ont fini ce match, l’occasion de voir Damian Jones en action pour la première fois sous sa nouvelle tunique.

Côté Warriors, Stephen Curry a fait ce qu’il a pu et c’est déjà pas mal mais lui aussi a été pris dans la tempête angelino. La défense est passée totalement à côté de son sujet ce soir, surtout en première mi-temps. On veut bien que les Lakers soient bof de loin (25ème à l’adresse de la Ligue) mais tu ne peux pas non plus leur offrir chaque spot sur un plateau. LeBron James n’a même pas eu à s’employer pour aller chercher cette win et il a tranquillement pu se reposer toute la seconde période. On va surtout croire qu’il s’agit d’un accident industriel entre une équipe dans un jour sans et une équipe qui touche de l’or sur chaque possession, forcément le résultat ne pouvait être qu’explosif. C’est en tout cas un beau message envoyé par le champion en titre, surtout sans Anthony Davis. Les deux victoires contre Portland et Golden State ont permis de montré une belle solidité défensive, la preuve que AD n’est pas la seule garantie de ce côté du parquet et aussi un beau partage de la marque pour offrir de la diversité à une équipe qui est souvent trop dépendante de LBJ et Schroder. Du tout bon avant d’aller défier les Suns.

Les Lakers ont envoyé à la message à la concurrence : ne croyez pas que le champion est en train de baisser de pied, il n’en est rien ! Grosse masterclass pour dominer les Warriors et il n’a fallu que 24 minutes pour emballer cette belle victoire dans un papier cadeau aux couleurs violettes et or. Au suivant !

boxscore Lakers 1 mars 2021

Warriors Boxscore 1 mars 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top