Wizards

Les Wizards tapent les Nuggets grâce à deux lancers au buzzer : troisième victoire de suite pour Washington, une première depuis… 2018 !

Davis Bertans 3 février 2021

Ca c’est ta tête quand t’as mis autant de tirs en 30 minutes que depuis deux mois.

Source image : YouTube

Washington retrouve le sourire avec une troisième victoire de suite, venus à bout cette nuit des Nuggets dans un match à rebondissements. Devant de 13 points à 4,30 de la fin, les hommes de Scott Brooks ont vu Denver revenir très fort dans le sillage d’un Jamal Murray ultra-clutch mais une faute de JaMychal Green à… 0,1 seconde du buzzer a permis à Bradley Beal d’offrir la win aux Sorciers sans trembler sur la ligne.

Les fans des Wizards seront passés par toutes les émotions ce mercredi soir et il est fortement déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes cardiaques de se mater la rediffusion de ce Washington-Denver. Un match qui débute sur les chapeaux de roues puisque Nikola Jokic, encore lui, rentre ses six premières tentatives pour un total de 15 points dans le premier quart. Et sans surprise, Denver va vite prendre les devants, dans le sillage du Joker et d’un Jamal Murray lui aussi en forme, pour permettre aux Nuggets de prendre une avance de 20 points après seulement douze minutes. On se dit alors que le match va être un blowout de l’enfer et qu’une équipe aussi expérimentée que les Nuggets ne va jamais lâcher ce match.

Well.

Tout ne s’est donc pas passé comme prévu puisque ce sont des Wizards unis et coriaces qui se pointeront finalement dans le deuxième quart et la rencontre va vite prendre un nouveau tournant. Tiens, un monsieur qui a signé un gros contrat cet automne a finalement décidé de jouer au basketball et quand il est en feu ça change tout pour les Wiz. Le match avait commencé sur les chapeaux de roue mais il se poursuit sur les poignets de roux puisque c’est ce bon vieux Davis Bertans qui va lâcher son career high en nombre de 3-points rentrés et finir avec 35 points à… 9/11 du parking. Une performance qui a totalement changé la donne pour Washington puisque avec quatre tirs de loin rien que dans le deuxième quart, il remettra alors son équipe dans le match. Les hommes de Scott Brooks reviendront tout au long du quart temps et passeront même devant grâce à un Bradley Beal (16 points en première mi-temps) qui fait toujours autant le boulot. Sooooo… Washingtona donc inscrit 46 points dans le deuxième quart et  mène 70-64 à la pause, ah bon.

Coolos, les Wizards vont alors revenir des vestiaires avec la même énergie. Incapable de faire un stop, la défense de Denver va continuer de subir et les Nuggets vont se retrouver à -7 à l’entame du dernier quart. Nikola Jokic continue son gros chantier mais à part Jamal Murray et un Facundo Campazzo qui a une fois de plus régalé malgré sa dégaine de joueur de N3, le pivot serbe est bien trop seul. Dans le dernier quart Bertans continue d’être on fire et les Wizards arrivent à garder une avance confortable pendant la majorité de la période. Une nouvelle bombe du parking de Bertans puis un gros tomar avec la faute de Hachimura et voilà les hommes de la capitale avec 13 points d’avance à 4,39 de la fin et une troisième victoires de suite qui n’a jamais été aussi proche.

Mais voilà, cette saison les Wizards adorent se faire peur et les Nuggets vont inscrire six paniers à 3-points dans les quatre dernières minutes pour revenir à égalité. Jamal Murray fait notamment un boulot monstre avec 11 points de suite dans les deux dernières minutes dont le tir pour revenir à un point, un autre en contre-attaque pour égaliser puis un nouveau, proche du logo, pour égaliser de nouveau à 128-128 à deux secondes de la fin. Les Wizards ont pour leur part enchaîné les décisions hasardeuses dans le money time, Russell Westbrook notamment a été catastrophique en fin de match avec des 0/2 sur la ligne des lancers, des jumpshots pris beaucoup trop tôt et un beau 0/5 au tir lancers compris dans les quatre dernières minutes. Heureusement, Washington avait ce soir en face un allié puisque JaMychal Green aura finalement offert un beau cadeau à Beal et ses potes. D’abord en faisant faute sur Bertans sur un tir de loin, envoyant le Letton sur la ligne pour remettre son équipe à +3, puis après un nouveau tir clutch de Murray, les Wizards ont 2,1 secondes pour faire la différence, Beal hérite de la balle, fonce vers le panier, fake le tir et Green, trop pressé, mord à l’hameçon et en voulant bloquer le tir va s’entasser dans Bealou. Deux lancers à 0,1 de la fin, la star des Wizards ne tremble pas, 2/2 sur la ligne et au bout du bout les Wizards repartent avec la victoire, 130-128.

Vous savez quoi ? Washington n’avait plus remporté trois victoires de suite depuis… décembre 2018, soit 154 matchs, et la plus longue disette en cours de la Ligue vient donc de prendre fin. Les Playoffs sont encore très loin mais Bradley Beal et sa clique commencent à entrevoir le bout du tunnel et si Davis Bertans, par exemple, affiche ce niveau un peu plus souvent, ce pourquoi il est payé hein, tout sera plus simple et on a l’impression que les Wizards sont à « un lieutenant régulier » près de devenir une bonne équipe, toi même tu sais de qui on parle. Les Nuggets enchaînent pour leur part une deuxième défaite de suite et de nouveau la défense a péché. L’une des images de la soirée restera par exemple cette possession à la toute fin du deuxième quart où la défense des Nuggets a regardé Alex Len partir dunker sans qu’aucun mec ne bronche, une belle possession de merde qui a rendu Mike Malone furieux et on le comprend.

Washington remporte trois rencontres de suite pour la première fois depuis trois ans et pour la première fois de la saison… leurs fans peuvent avoir le sourire. Davis Bertans a lui retrouvé son tir et s’il continue sur cette lancée, la saison des Wizards pourrait prendre un tout autre tournant. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top