Lakers

Les Lakers craquent face aux Warriors : +19 pendant le match, -2 à la fin, dans le jargon on appelle ça un choke

LeBron James peut repartir tête basse.

Source image : NBA League Pass

Sur une série de cinq victoires consécutives avant leur opposition face aux Warriors cette nuit, les Lakers abordaient leur match du MLK Day avec la confiance du champion. Et pendant une bonne partie de la rencontre, la bande à LeBron a montré sa supériorité. Sauf que cette confiance s’est ensuite transformée en suffisance…

Quand le score indiquait +11 (92-81) en faveur des Lakers avec 12 minutes à jouer dans la rencontre, ils étaient peu nombreux à croire en une remontée fantastique des Warriors. Mais les hommes de Steve Kerr ne voulaient pas repartir du Staples Center sans un dernier effort, tandis que ceux de Frank Vogel ont fait en sorte de bien les aider. Prenant rapidement les commandes du match sous l’impulsion d’un Dennis Schroder en attack mode et d’un Anthony Davis qui fait bien jouer ses copains, les Lakers ont fait la course en tête pendant une bonne partie du match mais quand il a fallu conclure, ils ont réalisé leur meilleure imitation de leur voisin de Los Angeles. Montrant déjà des signes de suffisance dans le troisième quart-temps, les champions en titre ont tout simplement craqué dans le dernier. Frustrés car incapables d’exécuter correctement en attaque, les Lakers ont enchaîné les possessions pourries tout en jouant avec une intensité suspecte, tandis que les Warriors ont pu s’appuyer sur leurs leaders Stephen Curry et Draymond Green pour ramener les Warriors à hauteur de leur adversaire du soir. Les deux ont montré leur cœur de champion, mais c’est bien Kelly Oubre Jr. qui a mis les deux équipes à égalité 108-108 à trois minutes de la fin. Draymond a ensuite enchaîné avec deux paniers sur des assists de Steph, qui a lui planté un tir du parking crucial à une minute de la fin sur la tête d’Anthony Davis pour mettre les Dubs à +5. C’en était trop pour les Lakers, et la prière de LeBron James au buzzer – après une magnifique séquence offensive (non) – n’a pas pu sauver les Lakers.

Dure soirée pour LeBron, loin d’être au top avec seulement 19 points (6/16 au tir, 2/7 de loin, 5/8 aux lancers francs), 5 rebonds, 5 passes et 5 turnovers. On l’a connu plus inspiré et pour une fois, il symbolise bien la performance médiocre de son équipe. Son grand copain Anthony Davis était un peu partout mais également maladroit en attaque (17 points à 6/16, 17 rebonds, 7 passes, 2 interceptions, 3 contres), tandis que les contributions de Montrezl Harrell (17 points et 8 rebonds à 7/8) et Kyle Kuzma (15 points, 10 rebonds à 6/11 et 3/7 de loin) en sortie de banc n’ont pas suffi pour compenser. Bref, une défaite bien crade pour les champions en titre, mais voilà ce qui arrive quand on joue avec le feu contre un adversaire certes plus faible mais possédant les crocs. Les Warriors avaient déjà réalisé un gros comeback contre les Clippers il y a quelques jours, ils viennent donc de se taper l’autre équipe de Los Angeles et clairement, cette victoire va leur donner un joli coup de boost pour la suite. Parce qu’en plus, ce n’est pas le genre de succès où Steph prend feu et porte tout le monde sur ses épaules. Curry a connu une soirée plutôt compliquée offensivement, terminant à 8/22 au tir et 3/12 de loin. Mais Draymond a fait du Draymond (7 points, 8 rebonds, 9 passes), Kelly Oubre Jr. (23 points, un bisou envoyé à Montrezl Harrell) et Andrew Wiggins (18 points) ont fait le taff, et le banc a contribué avec notamment un Eric Paschall (19 points) à son avantage. Un gros succès collectif donc, un succès qu’il fallait vraiment aller chercher.

Menés de 19 points dans cette rencontre, les Warriors ont sanctionné une équipe des Lakers visiblement fatiguée de gagner tout le temps. Rien de dramatique bien évidemment pour les champions en titre, mais y’avait un meilleur moyen d’honorer Martin Luther King quand même.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top