Rockets

James Harden s’embourbe : match bâclé, déclas de mec blasé, la coupe est pleine, pleine de poils de barbe

James Harden Houston Rockets 1 janvier 2021

Combien de temps avant que les Fusées explosent en vol ?

Source image : NBA League Pass

Pour la deuxième fois d’affilée, les Rockets ont affronté les champions en titre de Los Angeles cette nuit. Une double confrontation permettant de se juger, mais une double confrontation qui s’est à chaque fois terminée de la même manière, c’est-à-dire avec un blowout. Et après la rencontre, James Harden a lâché une déclaration remplie de seum qui devrait bien faire parler…

Les quelques signes positifs qu’on a pu voir chez les Rockets en tout début de saison semblent aujourd’hui bien loin. Quatre défaites lors des cinq derniers matchs, une deuxième branlée de suite face aux Lakers (120-102 dimanche, 117-100 mardi), un bilan global de trois victoires pour six défaites et une pauvre 14e place à l’Ouest, clairement Houston a un gros problème et ne comptez pas sur James Harden pour remonter le moral de ses troupes. Au contraire, le Barbu est plus que jamais défaitiste, lui qui ne pense plus qu’à une seule chose aujourd’hui, faire ses valises pour quitter le Texas le plus vite possible. Alors que les Rockets étaient menés 35-14 par la bande à LeBron James à la fin du premier quart-temps et possédaient quasiment 30 pions de retard pendant une bonne partie de match, Harden n’a pas mâché ses mots sur le niveau de son équipe en conférence de presse d’après-match (via ESPN).

« Nous sommes très loin de cette équipe, les champions en titre, et toutes les autres équipes qui font partie de l’élite. Vous avez pu voir la différence lors des deux derniers matchs.

Nous ne sommes pas assez bons, c’est tout. L’alchimie, le talent, tout. C’était clair lors des deux derniers matchs. »

Venant d’un mec qui a séché une bonne partie du camp d’entraînement des Rockets et qui fut limité à 16 points à 5/16 au tir face aux Lakers cette nuit (et on ne parle même pas du body language), c’est plutôt cocasse. Parler d’alchimie alors que ses coéquipiers ont tenté de construire des automatismes pendant que lui était à Vegas et Atlanta pour faire la bringue, fallait oser. C’est plutôt le genre de décla que pourrait se permettre un mec comme Bradley Beal aujourd’hui, mais Harden ? Loin de son top niveau avec des moyennes de 17,4 points à 37,8% au tir (25,6% de loin) depuis le début de l’année 2021, Ramesse a pris plus de kilos que de shoots ces derniers temps (moins de 20 tirs lors de chacun des cinq derniers matchs), lui qui est plus en mode distributeur (10 assists de moyenne sur la même période) dans le nouveau système offensif du coach Stephen Silas. Question d’ajustement ? Peut-être, mais on a surtout l’impression qu’il a plus que jamais la tête d’ailleurs.

« J’aime cette ville. J’ai littéralement fait tout ce que j’ai pu. Cette situation est folle. Je ne pense pas que ça puisse se régler. »

Voilà comment James Harden a conclu sa conférence de presse, difficile d’être plus explicite. Et quand on voit dans le même temps les propos de John Wall, on se dit que les Fusées ne sont pas loin d’exploser en vol.

« Ma relation avec Harden sur le terrain ? Les choses sont un peu difficiles, je ne vais pas vous mentir. Cela pourrait être mieux, honnêtement. […] Quand vous avez 15 joueurs qui sont sur la même longueur d’onde, qui sont engagés, qui connaissent leur rôle et qui possèdent le même objectif, à savoir gagner, alors tout s’arrange. Mais quand vous avez certains gars dans le lot qui ne veulent pas s’investir là-dedans, c’est difficile de faire quelque chose de spécial ou quelque chose de bon en tant qu’équipe. »

Et là, tous les regards se tournent vers James Harden. Si les Rockets espéraient voir une équipe se construire au fur et à mesure de la saison malgré les rumeurs et les envies de départ du Barbu, autant dire que ça n’en prend pas du tout le chemin. Un transfert d’Harden va arriver à un moment ou un autre, c’est inévitable vu le bordel que toute cette affaire provoque à H-Town, mais Houston attend toujours une offre à la hauteur de ses attentes. Des attentes que les Rockets devront peut-être revoir à la baisse, surtout si Ramesse continue dans cette voie-là.

James Harden n’en a plus rien à cirer. Dans sa tête, il est déjà ailleurs et ne semble plus du tout intéressé par son équipe de Houston. Difficile de voir les Rockets faire quoi que ce soit cette saison dans un tel contexte, une saison qui pourrait être très longue. 

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Jean-Abdelkader

    13 janvier 2021 à 10 h 03 min at 10 h 03 min

    Quelle diva (pour rester poli) ce type!! Il prouve une fois de plus qu’à part être une machine à scorer il n’a rien d’un grand. Aucune classe, aucun professionnalisme. J’espère que l’histoire l’oubliera, c’est tout ce qu’il mérite.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top