Hawks

Les Hawks confirment : 3 matchs, 3 victoires, 3 mixtapes de Trae Young, 3 gros matchs à venir pour se faire respecter

trae young hawks

TOO LITTLE.

Source image : NBA League Pass

Quatre équipes sont encore invaincues en NBA après cette nouvelle soirée de rencontres. Les Cavs, les Pacers, le Magic et… les Hawks, qui ont encore pu compter sur un gros Trae Young pour se défaire des Pistons. Victoire sans stresser, Atlanta profite de son excellent début de saison pour se permettre de croire à une belle année 2021.

Quand on voit le début de campagne réalisé par les Bulls, les Grizzlies et les Pistons, disons que ce n’est pas le genre de trio qui doit faire sauter tout le monde au plafond. En prenant le plus de pincettes possibles, disons qu’Atlanta a battu des équipes de bas de tableau, et que c’est encore heureux que ces équipes aient été battues. Mais justement, là est toute la capacité d’un groupe à grandir. C’est lorsqu’il arrive, notamment, à produire l’effort nécessaire pour que les matchs à gagner soient gagnés. Réaliser un exploit peut arriver à tout le monde, mais pour qui passer quand on enchaîne un exploit avec une grosse daube collective ? C’est tout le challenge pour ces Hawks, qui ont remplumé leur effectif et en profitent sur ce début des saison. Après l’annihilation des Bulls puis la victoire à Memphis, Atlanta a joué son premier match à domicile et n’a pas laissé de véritable chance aux Pistons. Detroit jouait sans Blake Griffin, sans Derrick Rose, donc quelque part sans joueur de basket (elle était facile). Plus sérieusement, il fallait remporter ce match et c’est encore Trae Young qui a donné le ton d’entrée avec son agressivité et sa créativité. Dans un rythme affolant depuis quelques jours, le meneur All-Star varie parfaitement entre les points scorés sur floater, les tirs à distance, la provocation de lancers francs et les caviars pour les copains démarqués. Ainsi, c’est Clint Capela qui a pu faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs avec le sentiment du devoir accompli, tout comme Rajon Rondo qui a été excellent pour sa première avec les Hawks. Tout le monde derrière Trae, le plus petit de la bande est aussi le plus couillu donc c’est toute une attaque qui se régale. Le thème devrait d’ailleurs marquer pas mal de fans, et d’adversaires, car Lloyd Pierce pose pour le moment des bases très prometteuses balle en main. N’ayons pas peur des mots, les Hawks pourraient avoir une des 7 meilleures armées offensives de toute la NBA cette saison, quand on voit l’efficacité avec laquelle tout le monde crée le décalage. Lorsque ce n’est pas Young qui punit, Kevin Huerter agresse, De’Andre Hunter en fait de même, et Bogdan Bogdanovic sanctionne derrière l’arc. Il suffisait de voir Solomon Hill, pourtant pas une foudre de guerre en attaque, planter quatre trois-points ouverts sur de superbes décalages de ses camarades, pour comprendre le genre de casse-tête qu’Atlanta pourrait représenter tout au long de la saison.

Le principal est donc fait, ce qui consistait à bien démarrer l’année avec une attaque sérieuse, un peu de hype, des jeunes qui progressent, des vétérans bien intégrés et une superstar déterminée. Mais maintenant vient le vrai test, celui mentionné plus haut. Est-ce que les Hawks sont une équipe capable d’écarter les petites menaces et à la fois regarder l’élite dans les yeux ? La réponse, on l’aura très vite. Avant de jouer les Cavs (invaincus), Atlanta jouera deux fois Brooklyn… chez eux. Et vu que la paire Kevin Durant – Kyrie Irving s’est reposée ce lundi, autant garantir une belle plâtrée de leur part cette semaine. Ce sera la full sauce, celle que Boston a notamment croisé en plus de Golden State sur ce début de saison. Charlotte avait réussi à battre ces Nets, qu’en sera-t-il des potes de John Collins ? L’idée n’est pas de faire de conclusion hâtive, ça on est les spécialistes donc vous allez en bouffer avec le sourire. L’idée est de comprendre que, pour une équipe qui a clamé haut et fort qu’elle voulait faire les Playoffs cette année, il y a des rendez-vous à ne pas manquer. Et avec tout le respect qu’on a pour Memphis, Chicago, Detroit ou Cleveland, leur nom n’était pas entouré en rouge. Celui de Brooklyn, par contre, si. Car comme on a pu le voir avec les Hornets ce dimanche, quand vous battez l’équipe de Steve Nash qui envoie KD et Kyrie sur le parquet, c’est une victoire qui sort du lot. Atlanta a donc plusieurs possibilités. Se faire défoncer deux fois et réaliser qu’il reste encore beaucoup de boulot. Se battre et perdre deux fois parce que c’est comme ça, juste moins de talent et d’expérience. Remporter un des deux matchs… ou bien remporter les deux ? Allez, arrêtons de rêver. Laissons justement à Trae Young la possibilité de nous montrer comment tient-il face à un joueur du calibre de Kyrie Irving, comme les jeunes extérieurs d’Atlanta sur Kevin Durant. S’il y a bien une chose qui aiderait les Hawks à crédibiliser leur projet, ce serait une belle victoire contre Brooklyn cette semaine. Et si on est capables de penser ce genre de choses à 6h du mat dans un canapé, alors on vous laisse imaginer ce que cela peut donner dans le vestiaire de Lloyd Pierce. Parfait jusque là, à confirmer dans les jours à venir.

Les Hawks sont fun, les Hawks sont jeunes, les Hawks attaquent comme des dingues et Trae Young régale. Que vaut vraiment cette équipe d’Atlanta ? Soupirons un coup après avoir battu trois équipes de faible niveau. Mais revenons dans une semaine avec un bilan complet, car les tests seront sur leur route dans les prochains jours.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top