Suns

Chris Paul a fait ses débuts avec les Suns : 18 minutes de promenade, et Deandre Ayton qui s’est déjà gavé comme pas permis

Chris Paul 15 décembre 2020

Le boss Chris Paul est en ville, et il a déjà commencé à régaler.

Source image : YouTube

On l’attendait de pied ferme, ce sourire Colgate au service du collectif, cette fouine dont la mission la plus importante reste de rendre folle l’équipe adverse. Chris Paul et les Suns here we go, et si ce match de la nuit face au Jazz aura surtout servi à prendre de belles photos, les premiers automatismes sont déjà là, et on connait des gamins qui vont prendre des kilos cette saison.

La nuit était à son pic de sombreur, et un homme a débarqué avec son rai de soleil. Chris Paul est là, à fendre le brouillard dans une tenue des Phoenix Suns, et ses nouveaux élèves ont le sourire. On en fait trop ? Possible, mais un peu de poésie ne fait pas de mal non plus.

Le concret ? Une équipe bientôt au complet, défaite pour la deuxième fois en deux matchs hier face au Jazz d’un Rudy Gobert déjà très présent et d’un duo Donovan Mitchell / Bojan Bogdanovic, mais qui commence à dessiner les contours de ce que sera cette saison 2020-21. La grosse nouveauté de ce nouvel exercice ? C’est donc la présence de Chris Paul pour faire passer un cap à une franchise de Phoenix en mal de sensations depuis trop d’années, et pour faire progresser quelques jeunes qui n’attendaient qu’un guide pour grimper à l’échelle. En premier lieu Devin Booker, dont le jeu est de plus en plus parfait et qui n’avait besoin que d’un vétéran de la trempe de Chris Paul pour s’affirmer encore un peu plus, un Devin Booker déjà en forme et ce n’est pas une surprise. Mikal Bridges ? Disons que si le chien de garde numéro 1 des Suns commence à hériter des caviars du Point God (deux hier soir), on va très vite partir sur du 3 and D de très, très, très grande qualité. Et que dire de celui qui pourrait profiter le plus de la présence de Cipifruit à ses côtés, Deandre Ayton, qui a pu apprécier hier pour la première fois les premières offrandes du Point God. Fini les erreurs de flacon, aux chiottes cet air de grand lourdaud un peu lent, Deandre doit devenir un mix entre David West et DeAndre Jordan, deux intérieurs devenus jadis des valeurs sûres en NBA par le simple fait de la présence du meneur futur Hall Of Famer à leurs côtés. Guide sur le terrain et guide en dehors, et on a ainsi pu apprécier les échanges du meneur le plus riche de la Ligue avec les gamins de Monty Williams. Ty-Shon Alexander notamment, le gamin mettant deux pieds dans le grand monde en étant conseillé personnellemnt par CP3 durant un temps mort, le genre de conversation de vingt secondes qui vaut des heures de vidéo avec un assistant claqué.

Au final ? 5 points, 2 rebonds et 6 passes, deux pour Bridges, trois pour Ayton, et ce rôle de fédérateur parfois non-visible à l’œil  nu et qui pourrait bien représenter cette saison l’ingrédient parfait pour faire des Suns un poil à gratter étonnant à l’Ouest. Premiers éléments de réponse dans neuf jours face aux Mavs, les pieds dans le plat comme on dit, et à double-titre.

stats Suns 15 décembre 2020

stats Jazz 15 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top