Nets

Kevin Durant et Kyrie Irving ont joué leur premier match en duo chez les Nets : avertissement, ça va être une dinguerie offensive

nets kyrie irving kevin durant

Habituez-vous à cette image.

Source image : NBA League Pass

C’était le match à ne pas louper ce dimanche soir, pour celles et ceux qui voulaient du basket et voulaient se coucher tard. Dans une salle de Brooklyn bien vide, c’est une hype énorme qui a accompagné Kevin Durant et Kyrie Irving pour leurs débuts en duo chez les Nets. Une première réussie, avec 15 points pour KD et 18 pions pour Kyrie. 

Il suffisait d’entendre les commentateurs des Nets pour comprendre le ton de cette soirée si particulière. The most anticipated pre-season game in the franchise’s history. Même pour cet affrontement face aux Wizards, même sans le moindre impact lié au résultat final, même sans la présence de Russell Westbrook ou Bradley Beal dans le camp d’en face, l’excitation était palpable. Car il fallait le dire, no disrespect envers Steve Nash ou Kyrie Irving, l’homme qu’on attendait le plus c’était KD. Premier match officiel depuis cette triste sortie lors des Finales NBA 2019 avec le maillot des Warriors, Durant portait son nouveau jersey noir avec fierté, drôle de numéro 7 qui a remplacé le 35 sur le torse. Dès l’échauffement, dès l’entre-deux, les caméras étaient braquées sur le double-MVP des Finales avec Golden State. Pour la simple et bonne raison qu’au-delà du palmarès du phénomène, une question pesait dans l’atmosphère : KD est-il bien rétabli ? Plus d’un an et demi sans jouer un match sérieusement, avec une rupture du tendon d’Achille, ça a de quoi faire suer plus d’un fan. Mais les doutes vont vite partir, dès la première vraie séquence offensive de l’ailier. Sur un drive ligne de fond, prenant la défense de Washington à contre-pied, Durant monte à l’arceau et met un dunk aisé. Le voilà de retour, le monstre aux bras interminables. Frissons dans les petons, sourires sur le banc, il y avait de quoi être soulagé dans les rangées des Nets.

La suite n’en sera que plus agréable, notamment grâce au show d’un autre homme. Mettons Kevin de côté, nous reviendrons plus tard sur ses 15 pions pour en faire un bilan de soirée. L’autre grand artisan de cette première soirée réussie, et de cette première période brûlante (68-50 Brooklyn), c’était Kyrie Irving. En froid avec les médias, Kyrie avait réservé le chaud et le show pour le parquet. Plus que le scoreur, c’est l’artiste qui a fait son retour en déployant son exceptionnel bagage technique pour son premier match. Est-ce qu’on va en faire une caisse sur un match de pré-saison face à la défense des Wizards ? Non. Donc forcément, il convient de limiter les exploits d’un All-Star sur Raul freaking Neto. Mais, comme pour son poto Durant, l’important ne se situait pas là. Il était dans le fait de devoir retrouver, dès ce premier soir, des sensations. Une aisance, des automatismes, quelque chose de rassurant et qui puisse faire baisser la tension des habitants de Brooklyn. Encore plus bouillant que KD, Irving a régalé par ses grigris, ses crossovers, ses isolations bien rythmées et son aisance balle en main. Du Kyrie dans le texte, celui que les fans des Nets ont vu en tout début de saison dernière, lorsque les pépins physiques le laissaient de côté.

Mais alors que peut-on ajouter, ou dire plus généralement, de ce premier match en duo pour KD et Kyrie ? Et bien déjà, le fait que cette paire pourrait faire des ravages offensifs si tout tient debout. La simple perspective d’un pick-and-roll à deux, comme on a pu le voir ce dimanche soir, a de quoi filer la frousse à un paquet d’adversaires. La connexion entre les deux hommes a également l’air déjà bien établie, à coup de tiens à toi, puis de à ton tour. On sent immédiatement que ce duo peut exceller ensemble… en attaque. Brooklyn le sait bien, c’est en défense qu’il faudra faire ses preuves puisque le niveau offensif du groupe est énorme sur le papier. Mais en ayant cette alchimie installée, et en voyant le corps des deux joueurs bien réagir, il y a de quoi aborder le 22 décembre avec enthousiasme. En attendant confirmation dans les prochains jours, le plus important se dit finalement dans les mots suivants. Un des meilleurs joueurs de tous les temps n’a pas joué depuis un an et demi, a fait son retour cette nuit et semblait parti pour reprendre sur de grandes bases. Un multiple All-Star au talent hors-normes a chauffé à ses côtés, et c’était très agréable à voir. C’est, au fond, tout ce qu’on devait attendre d’un match de pré-saison, non ?  The most anticipated pre-season game in the franchise’s history. Pourquoi pas.

Kevin Durant est de retour, et Kyrie Irving également. Le duo a fait le job, qui était de rassurer, de performer, de montrer de belles bases concernant leur paire cette saison, et laisser voir quelques perspectives de leur puissance offensive. Pour partir sur des conclusions hâtives de malade, vous connaissez le chemin : rendez-vous dans dix jours, pour le lancement de la saison le 22 décembre face aux Warriors.

1 Comment

1 Comment

  1. DoHeat

    14 décembre 2020 à 8 h 56 min at 8 h 56 min

    Le corps des 2 joueurs, il y a eu fusion ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top