Lakers

Officiel : Kentavious Caldwell-Pope prolonge aux Lakers pour 40 millions sur 3 ans, ça valait le coup de s’arracher en Playoffs

Trade Deadline Kentavious Caldwell Pope Lakers

Ça a du bon de partager la même agence que LeBron James.

Source image : Youtube / Lakers

Passé d’une punchline régulière dans les travées du Staples Center à l’un des joueurs les plus appréciés des champions NBA 2020, Kentavious Caldwell-Pope a surfé sur sa cote obtenue lors des derniers Playoffs pour aller chercher une belle rallonge de 40 millions de dollars sur trois ans à Los Angeles.

Décidément, l’argent n’est pas un problème pour Jeanie Buss, à condition qu’il s’agisse d’un joueur représenté par Klutch Sports aka l’agence de LeBron James. Arrivé en Californie en 2017, KCP peut être considéré comme le premier maillon qui a permis aux Purple and Gold de rejoindre les Celtics au plus grand nombre de titres NBA en octobre. Pourtant, c’était plutôt mal parti avec des critiques récurrentes sur son salaire qui était de 17 millions à l’époque, puis progressivement passé à 12 briques puis à 8 ces deux dernières années. Tout de suite, c’est beaucoup plus acceptable, surtout de la part d’un titulaire indiscutable tout au long des Playoffs chez les champions en titre. Derrière le King et AD, il est même le troisième joueur le plus fiable sur lequel Frank Vogel a pu compter lors de cette campagne victorieuse. Alors forcément, ça a aidé Rob Pelinka à être plus ouvert dans les renégociations durant cette intersaison selon Shams Charania de The Athletic.

Il fait bon être dans la même agence que LBJ et KCP doit quand même se préparer à réentendre quelques critiques voler lorsque les gens auront oublié son apport en Playoffs. Car à 13,3 millions de dollars la saison et même si ce montant pourrait être progressif pour réduire ses effets sur le cap, ce contrat a plusieurs conséquences sur la fin de Free Agency des Lakers. Il pourrait en effet signifier une légère baisse de proposition pour la prolongation d’Anthony Davis ou forcer Markieff Morris à resigner au minimum vétéran. Quand on voit qu’Avery Bradley a pris 12 millions sur deux ans à Miami, on peut se demander si c’était la bonne option pour les Angelinos même si le roster en l’état fait déjà d’eux des favoris à leur propre succession en 2021. Après le gros coup de la signature de Montrezl Harrell, L.A. conserve l’un de ses lieutenants défensifs qui a aussi prouvé être capable de créer des choses en attaque et ses 16 points de moyenne lors des trois derniers matchs des Finales en témoignent. Le 3 and D de 27 ans va donc rester en Californie pour son prime en essayant de garnir son armoire à trophées avec deux joueurs du Top 10 mondial à ses côtés.

Les Lakers ont déjà fait de bonnes affaires dans cette Free Agency et ils ne se voyaient pas repartir sans leur leader défensif la saison prochaine. L’agent de LeBron James n’y est peut-être pas pour rien mais on peut dire que ça a plutôt bien réussi à L.A. cette saison. Alors pourquoi pas repartir pour un tour ?

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top