Hornets

Officiel, Nicolas Batum coupé par les Hornets : vétéran pas cher recherche contender malin, la chasse est ouverte

Nicolas Batum 21 novembre 2020

De contrat moqué à vétéran bien coté real quick.

Source image : YouTube - BeIN Sports

Nicolas Batum et les Hornets c’est fini. La dernière année de contrat de l’ailier français n’aura pas lieu à Charlotte, et les Hornets utiliseront donc la stretch provision pour étaler ses 27 millions de dollars déjà promis sur les trois prochaines années, faisant de l’ancien Manceau un joueur riche mais surtout libre de signer où il souhaite.

On s’en doutait un peu après l’annonce quelques minutes auparavant de la signature de Gordon Hayward aux Hornets pour… 120 millions sur quatre ans, et Charlotte a donc tranché dans le vif en coupant Nicolas Batum. La fin d’une histoire longue de cinq ans avec la franchise de Michael Jordan, faite de vannes parfois après la signature d’un chèque peut-être mérité à l’époque mais jamais vraiment assumé sur le terrain, mais aussi – et surtout – le potentiel début d’une autre, ici ou ailleurs, pour prouver qu’il peut encore apporter en NBA. C’est Adrian Wojnarowski qui a annoncé la nouvelle pour ESPN.

Les Hornets avaient besoin de place dans leur cap pour absorber l’énorme contrat signé par Gordon Hayward, et libérer Nico était donc devenu la seule solution possible. La bonne nouvelle ? C’est qu’il devient donc free agent et par conséquent libre de signer où il le souhaite, tout en continuant de toucher son salaire d’ancien Frelon. Une fin à l’amiable, on s’installe donc tous ensemble dans la catapulte qui lancera la fin de carrière de Nico, et quelque chose nous dit qu’un paquet de franchises en quête d’expérience à prix réduit devraient se jeter sur l’occasion.

Ou comment passer de l’un des contrats les plus critiqués de la Ligue et d’une punchline quotidienne à l’un des vétérans les mieux cotés du circuit. Pour rappel Batum n’a que 31 ans et encore de belles saisons devant lui, et il se murmure déjà que les Lakers, sur tous les bons coups ces filous, pourraient se ruer très vite sur l’occasion, à moins que les… Blazers ne tentent de faire revenir leur ancien poste 3 à tout faire.

Une page se tourne à Charlotte et dans la vie de Nicolas Batum. Pas la plus belle assurément, mais en face de lui désormais une route qui se dégage, et pourquoi pas une petite renaissance des familles dans une équipe parée pour jouer le titre. On en reparle très vite, restez connectés.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top