Warriors

Jamal Murray fait des cauchemars de Stephen Curry la nuit : paraît même qu’il vient pour lui voler son goûter

Stephen Curry 21 juillet 2020 2

Même après une saison quasi blanche, le sniper de la Baie reste dans toutes les têtes.

Source image : YouTube/NBA

C’est le genre de questions qu’on aime poser aux joueurs NBA. « Qui est votre bête noire ? Quel est le joueur le plus difficile à défendre ? » Récemment, Jamal Murray a été interrogé sur le sujet et sa réponse ne surprendra pas grand monde. 

Blessé dès le début de la saison 2019-20, Stephen Curry n’a pas beaucoup foulé les parquets depuis sa dernière apparition en Finales NBA. Seulement cinq rencontres au total pour le sniper des Warriors durant cette campagne perturbée par le COVID, y’a clairement quelque chose qui manquait en NBA. Mais son absence prolongée et les galères de Golden State ont permis au reste de la Ligue de souffler un peu après des années et des années de torture. On pense surtout aux meneurs de la Conférence Ouest, qui doivent se coltiner le phénomène trois à quatre fois par an. Parmi eux, Jamal Murray. Exceptionnel dans la bulle de Disney World, le point guard des Nuggets vient de terminer sa quatrième saison dans la Grande Ligue, ce qui signifie qu’il a débarqué en NBA juste après le deuxième titre de MVP de Steph. Paye ton timing. Le Canadien connaît donc plutôt bien le bonhomme, qu’il considère comme l’adversaire le plus dur à défendre. Lors d’une longue interview avec Ashley Nevel sur YouTube, Jamal a expliqué pourquoi Curry représente un tel casse-tête (via NBC Sports Bay Area).

« Déjà, à cause de son shoot. Mais surtout, parce que vous ne savez pas ce qu’il va faire. Vous ne pouvez pas savoir s’il va simplement dégainer, vous contourner, ou vous crosser à six reprises avant de shooter et regarder ailleurs. Vous n’avez absolument aucune idée de ce qu’il va faire. »

Les nombreuses armes qui composent son jeu offensif, associées à cette dose d’imprévisibilité et de confiance, font de Stephen Curry un cheat code permanent. Jamal Murray est bien placé pour le savoir. Il a rencontré Steph à dix reprises depuis son arrivée en NBA, et Curry affiche des moyennes de 23,9 points (46,4% au tir, 42,3% du parking) et 5,9 passes décisives en seulement 32,6 minutes, pour sept victoires de Golden State. On attend désormais la saison prochaine avec impatience pour voir ces deux-là nous offrir de gros duels de pyromanes. Car désormais, Murray est dans une nouvelle dimension et mieux équipé pour rivaliser avec Baby Face. Chez Mickey, il a réalisé des Playoffs tout simplement monstrueux, le genre de campagne qui change le statut d’un joueur. Parfois, on avait l’impression de voir… Steph dans le corps de Murray tellement il a martyrisé ses adversaires. Plus de 26 points et 6 passes de moyenne avec des pourcentages énormes (50,5% au tir, 45,3% du parking, 89,7% aux lancers) et des moments épiques, clairement il était l’un des hommes forts de la bulle et l’une des grandes raisons du formidable parcours de Denver.

Avec le retour de Stephen Curry en 2021, Jamal Murray pourra lui montrer qu’il est lui aussi très galère à défendre dorénavant. Ça nous promet des confrontations directes très excitantes et à la sortie du prochain calendrier, il faudra immédiatement entourer les oppositions entre Warriors et Nuggets. 

Source texte : interview avec Ashley Nevel (via NBC Sports Bay Area), stats de Land of Basketball

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top