Playoffs NBA

Les Lakers haussent le ton et mènent 3-1 face à Miami : rendez-vous vendredi pour la quatrième bague de LeBron James ?

LeBron James 6 octobre 2020

Ce regard, c’est celui d’un mec qui part chez le bijoutier.

Source image : NBA League Pass

Il fallait taper du poing sur la table après un Game 3 absolument dégueulasse, remettre l’église au centre du village. C’est désormais chose faite et les Lakers ont maintenant 72h pour se préparer au mieux afin de mettre le couvercle sur cette saison 2019-20. messieurs dames le rideau s’apprête à être tiré, alors profitez-en.

NB : ceci est évidemment un récap tout ce qu’il y a de plus imaginatif et ne reflète en rien une quelconque envie de la part de son auteur ou de TrashTalk. Simplement une heure à tuer en ce mardi matin, parce qu’il pleut dehors, et parce qu’on est un poil pressé de voir ce Game 4. 

On le sentait depuis dimanche, les egos californiens en avaient pris un sacré coup. Un Heat privé de deux de ses leaders mais qui parvient tout de même à s’imposer ? Jimmy Butler qui claque une perf monumentale ? Une perf… LeBronesque ? Kelly Olynyk qui fait passer Anthony Davis pour Marquese Chriss ? Alors au boulot, mains dans le cambouis pour mettre à terre la racaille floridienne, parce qu’une fois ça passes mais pas deux. Dès l’entre-deux le ton est d’ailleurs donné, avec les huit premiers points du match marqués par AD, servi comme au restau par un LeBron James en mode Magic. 12-2 après 120 secondes de jeu, 21-4 en milieu de quart-temps et 38-19 au premier buzzer de la soirée, une soirée malheureusement… déjà terminée pour le Heat. Bam Adebayo est bien de retour mais peine à peser sur l’attaque alors qu’en défense AD a juré de s’essuyer les panards sur son crâne, Jimmy Butler fait ce qu’il peut, mais la disette du trio Herro/Robinson/Nunn (3/24 au tir en cumulé) est de trop face à la furia jaune et violette.

En effet, Rajon Rondo, Alex Caruso, Kentavious Calwell-Pope, Markieff Morris ou Kyle Kuzma y vont tous de leur petit tir de loin, mais c’est bel et bien l’entrée de… J.R. Smith en fin de deuxième quart qui va terminer le match avant même la mi-temps. Quatre tirs du parking, quatre ficelles et un écart qui passe de 17 à 32 points en moins de deux minutes, donnant des envies d’extraction aux joueurs d’Erik Spoelstra alors que côté Lakers Gérard s’ouvre une canette de Leffe en plein temps-mort. Un match terminé avant l’heure donc, un coach qui ouvre son banc et qui donne des minutes à Gabe Vincent et… Udonis Haslem pour éviter de griller tout le monde avant le match de la mort de vendredi, et des leaders angelinos qui terminent tranquillement leur massacre. 34/8/14 pour LeBron James, 41/18 à 17/19 au tir pour Anthony Davis, Gérard qui termine son match à… 4/17 du parking, et une série qui retrouve un semblant de logique après le soubresaut du week-end.

Ce qu’il fallait démontrer pour les Lakers ? Que le mâle alpha de cette série joue en jaune et n’est sûrement pas un festivalier à la moustache mal soignée ni un punk blond à queue de cheval. Champs are in the building, les bouteilles sont au frais pour la fin de semaine, et nous on vient tout simplement de faire passer 30 minutes de notre temps, c’est toujours mieux que de jouer à Candy Crush.

6 Commentaires

6 Comments

  1. Alceste Poquelin

    6 octobre 2020 à 11 h 58 min at 11 h 58 min

    Ha ha ! Excellent. J’avoue que j’ai bien bugé 30 secondes en voyant le titre.

  2. psychiogreg77

    6 octobre 2020 à 12 h 18 min at 12 h 18 min

    Putain l’espace d’un instant je me suis dit que j’avais dormi 72 heures xD

    Très bon article, très drôle, surtout le 4/17 de Gérard après un 4/4 à la fin de la première mi-temps, tellement fun à imaginer xD

  3. Biscoto l'haricot

    6 octobre 2020 à 12 h 33 min at 12 h 33 min

    Lol ça veut faire du buzz… Moi ce genre de connerie me fait plutôt fuir ce genre de site….

  4. Festivaliermoustachu

    6 octobre 2020 à 14 h 08 min at 14 h 08 min

    Ouai je suis d’accord avec le collègue, c’est vraiment nul et ni les festivaliers avec une moustache, ni les blonds à queue de cheval ! Le pire, c’est Rigolo venant de la part d’un trou de balle à lunettes ronde qui n’a jamais pris un ballon dans ses mains 🤲 #trashtalk 😉

  5. R Walou

    6 octobre 2020 à 14 h 41 min at 14 h 41 min

    Biscoto l’haricot t’as rien compris et r’as aucun second degré donc en effet, fuis, c’est mieux pour tout le monde.

  6. lanappe

    7 octobre 2020 à 10 h 19 min at 10 h 19 min

    « Jimmy Butler qui claque une perf monumentale ? Une perf… LeBronesque ? »

    Non. Jimmy l’a clairement mangé.

    Jimmy fait du Jimmy. Lebron baisse les yeux

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top