Lakers

LeBron James, deuxième meilleur passeur de l’histoire des Playoffs : John Stockton dans le rétro, Magic Johnson encore loin devant

Magic dans le viseur du cyborg.

Source image : NBA League Pass

A 35 piges, LeBron James continue de s’installer dans les livres d’histoire de la NBA. Malgré la défaite cette nuit, il a dépassé John Stockton dans le classement des meilleurs passeurs de l’histoire en Playoffs pour prendre la deuxième place. Attention, ça risque d’être un peu plus compliqué pour arracher la première.

La perf’ a été éclipsée par la défaite et le match XXL de Jimmy Butler, mais LeBron a réalisé, encore une fois, un truc incroyable cette nuit. Déjà bien installé dans le Top 3 des meilleurs passeurs de l’histoire en Playoffs avant ce match, le King a doublé John Stockton dans le premier quart-temps de ce Game 4. C’est sur un alley-oop avec Dwight Howard qu’il a dépassé les 1839 passes du meneur du Jazz, légende dans le domaine et même légende tout court, sauf selon Nick Young. Une sacré prouesse pour BronBron déjà confortablement assis sur le trône, de quelques classements all-time en Playoffs et notamment meilleur scoreur et meilleur intercepteur de l’histoire de la postseason. Désormais deuxième au classement des passes décisives, ce n’est pas n’importe qui que LeBron retrouve dans son rétro. Meilleur passeur all-time de saison régulière et de très loin avec plus de 15 000 caviars, huit saisons régulières à douze assists ou plus, neuf titres de meilleur passeur de la saison de suite, John Stockton est l’un des GOAT de la catégorie sans aucun débat possible.

Dans la défaite et malgré un match moyen au cours duquel il a quand même noirci la feuille de stats (25 points, 10 rebonds, 8 passes décisives), le point forward des Lakers continue de marquer l’histoire de ce magnifique sport qu’est le panier ballon. Ça risque en revanche d’être un poil plus compliqué pour aller chercher le leader du classement : Magic Johnson a très exactement 500 passes décisives d’avance sur LeBron. Anthony Davis avait annoncé vouloir jouer neuf autres Finales NBA avec son coéquipier et ça pourrait suffire pour dépasser le patron du Showtime. Plus sérieusement, on enfile nos lunettes et on sort la calculatrice : en continuant sur son rythme en carrière de 7,2 passes décisives par match, il lui faudrait 70 matchs de Playoffs pour truster la première place. Mission très compliquée, mais pas impossible pour le cyborg préféré de ton cyborg préféré. À 35 ans il va en tout cas falloir se dépêcher pour continuer les runs en Playoffs sur le même rythme de croisière s’il ne veut pas avoir à jouer jusqu’à 45 piges pour décrocher le record.

Patron des Playoffs pour les records individuels en carrière et numéro 1 aux points marqués, aux matchs joués, aux paniers et aux lancers-francs inscrits, aux ballons volés, LeBron James continue de remplir le CV à bientôt 36 ans. On est pas mal pour le Hall of Fame là, non ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top