Lakers

LeBron James retrouve sa maison, les Finales NBA : une 10ème participation en carrière, maintenant faut la 4ème bague

lebron

LeBron + Finales NBA = pain + beurre.

Source image : NBA League Pass

Il aura eu droit à une année d’absence, une petite et les choses sont redevenues normales. Comme ? Un retour en Finales NBA. Oui, LeBron James est bien de retour dans sa véritable maison, celle que l’on connaît habituellement au mois de juin mais qui cette fois tournera autour de début octobre. Une mission qui se déroule à merveille pour le moment.

Contexte oblige, il ne pouvait y avoir d’autre résultat que celui d’aujourd’hui. Comment pouvions-nous décemment attendre autre chose qu’un LeBron de retour en Finales NBA, en 2020 ? De base, il y avait le fiasco de la saison précédente avec les Lakers, enrobé du retour du roi avec hashtag et compagnie. Ce à quoi on ajoutait la tragédie autour de Kobe. Ce à quoi on ajoutait la pandémie. Prenez les ingrédients que vous voulez, faites la salade que vous préférez, mais même en changeant la recette vous tomberez souvent sur le même constat, on attendait rien d’autre que des Finales NBA pour le numéro 23. Rendez-vous devenu un acte répété d’excellence auquel LeBron nous a tant habitué, lui qui vient donc de valider sa 10ème participation à l’ultime série. Un peu de perspective historique ? Seuls Bill Russell, Sam Jones et Kareem Abdul-Jabbar sont allés plus (ou autant pour KAJ) de fois en Finales NBA. C’est donc un fait légendaire de plus dans la carrière de l’ailier, qui enfonce plus que jamais sa place dans les légendes du jeu, crée une distance extraordinaire avec la concurrence dans les différentes statistiques des Playoffs, et devrait nous offrir de nouvelles perles dans quelques jours. Toute la question était, pour certains, de savoir si un changement de conférence allait changer la donne. Autant sur la première année, ce fût un massacre sans précédent, autant sur la deuxième, c’est allé tout droit. Blazers, Rockets puis Nuggets ont été écartés et avec la manière, puisqu’il n’y a aucune série qui a demandé six rencontres. Trois fois 4-1, oui en effet on est en droit d’avoir des regrets compte-tenu du build-up qu’il y avait autour d’une potentielle série Lakers – Clippers, mais à qui en vouloir ? Paul George et compagnie, assurément. Menant leur série 3-1, les potes de Kawhi n’ont pas su finir leur deal et voilà que les hommes de Frank Vogel en ont profité pour continuer leur beau bout de chemin. Aux grands rêveurs le soin de refaire le monde si cette série 100% Los Angeles avait eu lieu, on préférera rester dans notre réalité qui voit Pat Beverley sur les plages de Cancun actuellement.

Une nouvelle participation aux Finales NBA, la dixième donc, c’est aussi le point d’exclamation sur une décennie qui aura été la sienne. Il y a quelques mois, lorsque le compte à rebours du 31 décembre faisait son job, le débat existait pour quelques observateurs autour du titre de joueur de la décennie. Curry ou LeBron ? On ne va pas se mentir, c’est au King que revient 2010, son bilan étant donc de 9 Finales NBA pour une seule saison sans Playoffs et sans présence au showdown ultime. Maintenant, ce que l’on veut évidemment voir c’est le point final. Une quatrième bague, mais surtout trois bagues dans trois franchises différentes en étant trois fois MVP des Finales, ce qui n’a jamais été réalisé dans toute l’histoire de la NBA. Et tout ça avec le contexte Mamba de 2020, dans une bulle qui a repoussé les limites de chacun. Dans ce formidable ping-pong que nous proposent LeBron et Jordan, après le push du printemps qui était réservé par The Last Dance, la parole est désormais au King. C’est à lui que revient la plateforme médiatique désormais, et pour au moins deux semaines s’il assure comme il l’a déjà montré auparavant. L’emporter dans un tel cadre serait une nouvelle page d’or dans son livre déjà sacrément doré, tout ce qu’on veut savoir c’est quel adversaire sera opposé aux Lakers en Finales NBA. Le choix est, quoi qu’il en soit, divin. Plutôt Miami, ancienne franchise du King avec qui il a remporté deux bagues ? Ou plutôt Boston, rival all-time des Lakers qui voudra maintenir la distance au niveau des bagues remportées dans l’histoire ? On surveillera aussi de près les performances au sein même de la série, car Anthony Davis aura son mot à dire sur le titre de MVP, lui qui ne l’a jamais encore remporté.

Dans une année où le monde ne tourne pas vraiment rond, voilà un peu de normalité qui ne fera pas de mal à qui que ce soit. Enfin, qui que ce soit n’étant pas l’adversaire de LeBron en Playoffs. Le patron est de retour en Finales NBA, plus que quatre matchs à gagner, the floor is yours.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top