Draft NBA

La NBA officialise le format du Draft Combine : cette année, c’est sur Skype qu’il va falloir assurer pour booster sa cote

LaMelo Ball

À deux doigts d’organiser un tournoi sur 2K pour évaluer le QI basket.

Source Image : YouTube

Situation sanitaire oblige, la NBA a dû retravailler l’organisation de la Draft ainsi que le protocole en amont. On en sait désormais davantage sur le Draft Combine : un nouveau format virtuel qui devrait aider les franchises à évaluer au mieux les futurs rookies.

Si on ne sait toujours pas quand commencera exactement la saison NBA 2020-21, la prochaine Draft devrait elle avoir lieu le 18 novembre. La grande messe des prospects a été repoussée plusieurs fois mais la Ligue semble avoir validé cette date. D’ici là, beaucoup de taff pour les franchises ! Le processus de scouting a déjà été stoppé par la fin abrupte des saisons un peu partout dans le monde et les franchises étaient dans le flou concernant les workouts habituels. La NBA vient donc officiellement d’annoncer le déroulement du Combine, processus d’évaluation des pépites avant la Draft. Pas de grande réunion avec tous les prospects du monde cette fois, tout se fera virtuellement et individuellement. Ça commencera le 28 septembre avec des entretiens en visioconférence menés par la Ligue avec chaque prospect puis par les franchises avec les joueurs de leur choix. Cette phase va durer jusqu’au 16 octobre. Allez, on répète son speech, on teste sa connexion, on met sa plus belle chemise, son plus beau slip, et on assure !

Rendez-vous sur le terrain ensuite. Chaque joueur sera invité dans les infrastructures de la franchise NBA la plus proche de chez lui pour montrer ses capacités physiques, athlétiques et autres. Les habituels tests de force, d’agilité, les mesures anthropométriques, les exercices de shoot et les tests médicaux seront réalisés individuellement, au mois d’octobre. Chaque prospect sera aussi invité à réaliser une vidéo « Pro Day » de 45 minutes maximum pour montrer l’étendue de ses qualités basketballistiques. Pour ce format inédit, la NBA utilisera HomeCourt, une application d’entraînement dotée d’une intelligence artificielle capable de fournir tout un tas de données. Elle sera également utilisée pour les exercices de shoot lors du Combine. Enfin, les franchises auront accès à l’outil Combine HQ, une plateforme interactive qui permettra de comparer toutes les données enregistrées sur les joueurs, entre eux, avec celles du Draft Combine des années précédentes, et même avec les joueurs NBA actuels. Bref, tout un programme qui tend fortement vers le virtuel et c’est compréhensible, la NBA ne prend aucun risque avec le COVID. De quoi avoir un beau paquet de busts pour la classe de Draft 2020 version Zoom ?

Allez, bon courage à tous les prospects NBA de cette classe de Draft un peu particulière. La Ligue fait de son mieux, mais les franchises auront forcément moins d’éléments pour choisir leur candidat le 18 novembre prochain. Peut-être l’année ou jamais pour que les Kings réalisent le steal de la Draft…

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top