Playoffs NBA

Officiel, Bucks – Heat en demi-finale de Conférence : enfin un peu de concu pour Giannis, on va voir de quel bois le Daim se chauffe

Giannis Butler 26 août 2020

Deux enragés, deux muselières, ça va swinguer.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

C’était le secret le moins bien gardé des Etats-Unis, et c’est désormais officiel après la victoire de Milwaukee cette nuit face à Orlando, les Bucks iront défier le Heat en demi-finale de Conférence, à moins que ce ne soit le contraire. Bizarrement c’est Jimmy Butler et les siens qui attendaient leur adversaire, et on saura donc à partir de la fin de semaine à quoi ressemblent ces Bucks face à une vraie équipe de Playoffs. Miam-miam ? Bah bah bah bah ouais.

Après Evan Fournier et Nikola Vucevic, Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo passent donc à une version légèrement plus évoluée : Jimmy Butler et Bam Adebayo. No disrespect pour un Magic qui se sera bien battu, avec ses forces, mais le Heat arrive donc dans la vie des Bucks avec un tout autre background. Les deux leaders sus-cités, mais également les vétérans Goran Dragic, Jae Crowder et Andre Iguodola d’un côté et les jeunes Tyler Herro, Duncan Robinson ou Kendrick Nunn de l’autre, sans oublier des role players efficaces dans leurs rôles (Derrick Jones Jr., Kelly Olynyk…). Un ensemble homogène, efficace des deux côtés du terrain et bien coaché, qui pourrait donc causer quelques torts à des Bucks toujours et jusqu’à preuve du contraire la meilleure équipe de la Ligue.

Des Bucks défaits… déjà deux fois cette saison face à Miami, tiens tiens, et un Giannis Antetokounmpo jamais bien aussi tenu que lorsqu’il l’est par… Bam Adebayo, voilà les deux « détails » que Mike Budenholzer devra garder en tête, afin de trouver les solutions idoines à un problème qui pourrait bien s’avérer complexe. Malgré tout Milwaukee demeure favori car Milwaukee possède tout de même dans ses rangs un DPOY et… bientôt double-MVP en titre, ouche, car Milwaukee n’a pas dominé toute la saison pour se faire sortir par une franchise dont les fans sont des millionnaires bottoxés, et tout simplement car les Bucks semblent tout de même un poil plus talentueux, plus outillés au niveau de la rotation et dans une dynamique de finalistes NBA alors que le Heat n’en est peut-être qu’à une étape de son futur – peut-être – règne.

Dans tous les cas ça va charbonner, dans tous les cas le spectacle s’annonce autrement plus sexy qu’au tour précédent, et on ne tardera plus à découvrir qui sont les vrais mâles alphas de cette Conférence Est qui commence enfin à être intéressante. Allez !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top