Lakers

Les Lakers sécurisent officiellement la première place à l’Ouest : parfait pour l’avantage du terrain en Playoffs, oh wait…

On lui dit à LeBron qu’il n’y a pas d’avantage du terrain ?

Source image : NBA League Pass

En prenant le dessus sur le Jazz cette nuit, les Lakers ont non seulement retrouvé le chemin de la victoire après leur défaite face aux Raptors, mais ils ont surtout sécurisé la première place de l’Ouest en vue des Playoffs. Ce n’était plus arrivé depuis une bonne décennie.

Pas de doute, les années 2010 ont été les pires de l’histoire de la mythique franchise californienne. Avec la fin de carrière de Kobe Bryant, des saisons catastrophiques, et six campagnes consécutives sans la moindre participation en Playoffs, c’était plutôt moche pour une équipe habituée au succès et souvent sur le devant de la scène. Mais une nouvelle décennie vient de s’ouvrir, et les Lakers sont de retour au top sous l’impulsion de LeBron James et Anthony Davis. Ce dernier, auteur d’un énorme chantier (42 points, 12 rebonds) contre le Jazz de Rudy Gobert cette nuit, a guidé les Angelinos vers leur 51è victoire de la saison régulière, victoire synonyme de première place assurée au classement de la Conférence Ouest. En effet, avec six matchs d’avance sur les Clippers, qui occupent à l’heure actuelle le deuxième spot, les hommes de Frank Vogel ne pourront plus se faire rejoindre par la concurrence, et LAL abordera donc les Playoffs dans le costume de leader du Wild Wild West. Une première depuis 2010, avec la bande à Kobe, Pau Gasol, Ron Artest, tout ça sous les ordres de Phil Jackson. Ouais, ça remonte un peu, et c’est d’ailleurs l’année du dernier titre des Lakers. Un signe des choses à venir ? Ça reste à voir mais c’est déjà un bel accomplissement, surtout quand on sait d’où ils viennent.

Via ESPN, les Lakers sont devenus la première équipe à décrocher la première place après une absence de cinq années en Playoffs (six dans le cas des Lakers). Et puis même si Anthony Davis a rejoint LeBron James durant l’intersaison 2019, finir premier était loin d’être une garantie vu la concurrence à l’Ouest, d’autant plus que les Lakers ont reconstruit leur effectif avec pas mal de nouvelles têtes. Avec les nombreux mouvements de la Free Agency, plusieurs équipes étaient en manque d’automatismes mais aucune n’a aussi bien géré cela que Los Angeles. Car cette année, avant la suspension de la saison, les Lakers donnaient l’impression de jouer ensemble depuis longtemps, avec une vraie solidité collective, notamment sur le plan défensif. Alors évidemment, le fait de terminer en tête de la Conférence Ouest n’est pas aussi significatif en 2020 que lors des années précédentes, car il n’y a pas de véritable avantage du terrain dans la bulle d’Orlando. On aime bien les Sims version supporters sur les écrans, les sons pour mettre l’ambiance, les logos et autres animations pour essayer de reproduire un semblant d’homecourt advantage, mais c’est incomparable à 19 000 fans qui vous poussent lors d’un match de Playoffs. Cependant, le message est tout de même envoyé. La meilleure équipe de la saison régulière à l’Ouest, elle se nomme Lakers.

Travail bien fait pour les hommes de Frank Vogel, mais l’objectif principal est ailleurs. LeBron James l’a dit, les Lakers sont chez Mickey pour décrocher le titre, et rien d’autre. Ça fait dix ans que la franchise californienne n’est pas allée au bout, c’est long, trop long pour elle. 

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    4 août 2020 à 10 h 47 min at 10 h 47 min

    Bravo à eux, c’est mérité ! Un groupe expérimenté qui a pris la régulière au sérieux (contrairement à leurs voisins et pires ennemis), première place indiscutable.
    A voir maintenant, enfin bientôt, si la domination va se poursuivre en playoffs, ce ne sera pas la même limonade…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top