Jazz

Rudy Gobert rêve de triplé en tant que DPOY : ça ne lui déplairait pas de rejoindre Dwight Howard dans l’histoire

Bien déterminé à marquer l’histoire.

Source image : YouTube/Utah Jazz

Si la course fait rage entre LeBron et Giannis pour le trophée de MVP, la compétition est tout aussi rude pour le titre de meilleur défenseur de l’annéeParmi les sérieux prétendants ? Rudy Gobert, évidement. Double tenant du titre, il ne serait pas contre rejoindre Dwight Howard et ses trois DPOY consécutifs même s’il sait que la concurrence ne sera pas facile à battre avec du Anthony Davis et du Greek Freak notamment. 

Ça va être bien tendu cette affaire encore. Dans une déclaration recueillie par Eric Woodyard d’ESPNle pivot tricolore explique qu’il se voit encore bien être dans le débat du meilleur défenseur cette année. Cumulant 15,1 points, 13,7 rebonds, 1,5 passes et surtout 2 blocs de moyenne par match cette saison, la tour de contrôle du Jazz devrait effectivement rentrer dans la discussion. Un titre qui pourrait lui permettre d’imiter Dwight Howard (2009 à 2011) pour devenir le deuxième joueur à avoir confisqué le trophée trois années de suite. Une performance de niveau all-time pour l’homme formé au Cholet Basket. Et celle-là, il faudra aller la chercher, parce qu’il est du genre très relou quand il se met devant le cercle le Rudy. Malgré tout, le Frenchie reconnaît que d’autres concurrents tout aussi sérieux, à savoir Anthony Davis et Giannis Antetokounmpo, ont des solides arguments à faire valoir pour prétendre à la récompense finale.

« Chaque année est différente. Bien sûr, cette saison est spéciale dans le sens où elle s’est arrêtée au moment où on rentrait dans la partie la plus importante, la dernière ligne droite. C’est donc différent. Beaucoup de choses sont arrivées, mais je pense bien que je devrais être dans la discussion. C’est surtout grâce au travail effectué pour l’équipe soir après soir, et d’autres gars dans d’autres franchises ont aussi fait du bon boulot en défense, ça va donc être intéressant de voir comment ça va se passer. »

Deux solides concurrents en face, qui pourront mettre en avant une chose que Gobzilla n’a pas : la tête du classement dans leurs Conférences respectives. AD en tête à l’Ouest, le Greek Freak à l’Est. Bien sûr, ça ne fera pas tout, mais ça va rentrer dans les critères de sélection. Il ne faudrait quand même pas trop cogiter là-dessus, le Jazz devant se préparer à faire la guerre dès la reprise pour se sortir de la Conférence Ouest, remplie d’armadas monstrueuses entre les Nuggets, les Clippers et bien sûr les Lakers. Attention à Portland aussi, parce que ça préchauffe dur côté déclarations de leur meneur mi-tueur d’OKC, mi-rappeur. On te souhaite un énorme triomphe Rudy, mais l’heure est à la préparation du retour au jeu, car chaque détail va compter une fois sur le terrain.

Allez, on comprend que ça travaille notre pivot préféré, et c’est normal parce qu’il peut marquer l’histoire de la Ligue là-dessus. Patience, et en attendant, direction l’entraînement pour taffer à mort la reprise et tenter de créer la surprise au moment des Playoffs. 

Source texte : ESPN/ClutchPoints. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top