Wizards

Wes Unseld s’est éteint à 74 ans : la NBA perd un MVP, une légende des Bullets nous quitte

Wes Unseld 2 juin 2020

R.I.P. Wes

Source image : YouTube/Washington Wizards

La grande famille NBA est une nouvelle fois endeuillée suite au décès de Wes Unseld à l’âge de 74 ans. Une bien triste nouvelle qui vient alourdir notre peine après la perte de David Stern, Kobe Bryant et aussi Jerry Sloan lors de la seule année 2020.

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons la perte d’un autre membre du Hall of Fame qui souffrait d’une pneumonie. Natif de Louisville dans le Kentucky, c’est à Baltimore que Westley Sissel Unseld atterri juste derrière Elvin Hayes avec le deuxième choix de la Draft 1968. Le pivot a beau rendre une tête à tous ses adversaires évoluant au même poste que lui, il compense ce déficit de taille (2,01 mètres) avec une énergie inépuisable et un physique de déménageur (111 kilos) pour contester le rebond. Convié au match des étoiles dès sa première saison en NBA, force est de constater qu’il n’a pas éprouvé beaucoup de difficulté à s’intégrer au niveau professionnel après trois années universitaires sous le maillot des Cardinals de sa ville. Mieux encore, il permet aux Bullets d’améliorer leur bilan de 21 victoires par rapport à la saison précédente et s’affirme comme l’une des plus grandes stars de la Ligue. Avec 13,8 points, 18,2 rebonds (!) et 2,6 passes de moyenne, il devient même le deuxième et dernier rookie à être désigné MVP après Wilt Chamberlain en 1960. C’est bien de ce genre de joueur dont on parle, un membre des 50 meilleurs joueurs de la NBA désignés en 1996 et qui est resté fidèle à la même franchise toute sa carrière.

Quintuple All-Star, c’est en 1978 que le père de l’actuel assistant coach des Nuggets vivra sa plus grande joie avec Washington grâce à l’obtention du titre de champion au bout du Game 7 contre les SuperSonics et un trophée de MVP des Finales pour couronner le tout. Personnage le plus marquant de l’histoire de la franchise de la capitale, il reste son joueur le plus capé avec 984 rencontres disputées sous les couleurs des Bullets, le meilleur rebondeur avec près de 14 000 prises sous les paniers, le second à la passe grâce à ses fameuses outlet passes et le cinquième plus gros scoreur avec ses 10 624 points. De 1987 à 1994, il devient même entraîneur à D.C. mais ne rencontre pas le même succès que sur les parquets. Depuis longtemps, son numéro 41 a été retiré et il flotte encore aujourd’hui au plafond de la Capital One Arena aux côtés de ceux de ses anciens coéquipiers Elvin Hayes, Earl Monroe, Gus Johnson et Phil Chenier.

La franchise des Wizards n’a pas tardé à poster un hommage vidéo pour se rappeler l’héritage laissé par Wes Unseld à Baltimore et dans la capitale des Etats-Unis. C’est un immense  joueur qui est parti ce mardi 2 juin 2020…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top